Valérie Domergue - La rage vénéneuse

Valérie Domergue – La rage vénéneuse

Celles et ceux qui suivent un peu mes aventures sur Onlike savent que je porte un grand intérêt au MMA féminin. Je trouve qu’il y a une énergie différente. La rage est là aussi, mais le désir de vaincre est encore plus fort. Lorsque l’on m’a proposé de faire l’entretien de Valérie Domergue j’ai sauté sur l’occasion.

J’avais déjà entendu parlé d’elle avant que l’on me propose le papier. Elle possède un palmarès impressionnant en Sanda et K1 et a effectué son premier combat en MMA l’année dernière qui s’est soldé par une victoire par TKO lors du premier round.

Evoluant au sein de la team MMA Factory, elle pourrait rapidement graviter dans les hautes sphères.

Rencontre avec une combattante qui a déjà tout d’une grande.

1° Vous êtes médaillée d’or de Sanda et vous avez effectué votre premier combat de MMA en avril 2015 lors du Cage Encounter 3 (Victoire par TKO au 1er round). Comment s’est passé la transition entre les deux disciplines ?

Après de nombreuses années en sanda et mes dernières compétitions internationales (validées par deux médailles dont une en or aux Jeux mondiaux), j’ai décidé d’arrêter la compétition pour quelques temps (ou pour toujours, je ne le savais pas moi-même…).

C’est ma rencontre avec mon coach actuel, Mr Fernand Lopez, qui m’a fait découvrir le MMA. En effet, je ne pensais pas m’y mettre un jour, le sol m’était totalement inconnu et je ne pensais pas accrocher. J’ai testé et j’y ai pris gout ! Quelques semaines après je m’entrainais tous les jours avec les pros et moins d’un an plus tard, je faisais mes débuts dans la cage !

2° Pour votre premier combat, vous avez affronté l’Ukrainienne Lionella Pogl. On sent que le stand-up tient la route. La boxe est là et les combinaisons pieds-poings également. D’entrée de jeu, vous avez contrôlé le combat. Comment avez-vous ressenti ce premier affrontement ?

Je suis toujours assez stressée avant un combat, peu importe lequel et dans quelle discipline. J’appréhende beaucoup… Mais tout cela disparait dès que je rentre dans la cage et que je donne le premier coup. En effet, quelques minutes avant le combat je suis hyper concentrée, je n’entends que la voix de mon coach, je suis dans ma bulle. Quand le combat démarre, je fais mon jeu, et dans le cas de ce combat, j’ai senti tout de suite que j’avais l’ascendant physique et psychologique sur mon adversaire. Je ne me suis pas emballée pour autant, j’ai assuré ma victoire et j’ai réussi à gagner par TKO ! J’étais fière et cette première victoire m’a encouragé pour la suite !

3° Avez-vous d’autres combats de programmés pour 2016 ?

J’avais signé avec le WSOF pour un combat le 31 janvier 2016 mais malheureusement, l’évènement a été annulé… Mais cette grande organisation mondiale nous a confirmés la reprogrammation de l’évènement prochainement.

Sinon je suis sur la carte du Shock N’Awe (SNA) à Portsmouth en Angleterre pour le titre de Flyweight le 16 avril prochain contre l’anglaise Molly Mc Cann (1-1-0). Hâte d’en découdre après tant d’annulations !

maxresdefault

4° J’ai eu l’occasion de découvrir quelques vidéos de vos combats (Sanda et K1). Vous dégagez une belle assurance sur le ring. Vous semblez prendre l’ascendant psychologique d’entrée de jeu. Comment se déroule votre préparation d’avant combat avec Fernand LOPEZ ?

Comme je le disais plus haut, quelques minutes avant le début du combat, je suis dans ma bulle, hyper concentrée et déterminée. Et lorsque le gong retenti, il n’y a plus que mon coach et moi-même dans mon monde.

Malgré mes nombreux combats amateurs avant le MMA, et malgré les adversaires très fortes que j’ai eu l’occasion de rencontrer à l’international, il y a toujours une période de doutes dans ma préparation…

On y travaille beaucoup avec Fernand Lopez, mais aussi avec mon préparateur mental, Mr Benjamin Baroukh-Ebstein, qui travaille avec le MMA FACTORY depuis bientôt deux ans. Ils me connaissent très bien et savent que l’aspect psychologique est primordial dans ma préparation. Ils sont donc très à l’écoute et ont toujours les mots qu’il faut : ils me rappellent toujours mon expérience passée, le fait que je m’entraine dans l’un des meilleurs clubs européens, avec les meilleurs combattants professionnels et que mes adversaires ont rarement de telles conditions d’entrainement ! C’est très important pour moi qu’ils soient là et qu’ils prennent en considération ce besoin.

Sur le plan plus technique, quelques semaines avant on répète « les gammes » : travail aux paos sur les points forts, analyse vidéo de l’adversaire et stratégie de combat que l’on répète chaque jour. Le moment que je préfère dans la préparation c’est lorsque Fernand m’annonce le game plan, qu’on fait la première séance aux paos, et que soudain le nuage de doutes disparait. Tout devient clair et limpide et je ne vois alors rien d’autre comme issue que la victoire ! Et il ne saurait en être autrement !

5° Quelques combattants de la MMA Factory évoluent au sein de l’UFC. Quelle organisation souhaiteriez-vous intégrer à long terme ? (Invicta, UFC, Bellator etc…)

Bien entendu, comme la plupart des combattants je souhaiterais intégrer la plus prestigieuse des organisations… Je suis une personne ambitieuse et j’aime aller au bout des choses. Maintenant il y a à peine un an je ne pensais même pas combattre en MMA alors peu importe l’organisation, tant que je combats dans de bonnes conditions et que je prends du plaisir.

Aujourd’hui, j’ai signé avec le WSOF et j’en suis très fière ! Hâte de faire mon premier combat dans cette grande organisation !

ronda-rousey-vs-holly-holm_88605_w460

6° En novembre dernier, Holly Holm a créé la surprise en mettant KO Ronda Rousey. Elle remet sa ceinture en jeu le 05 mars prochain face à Miesha Tate. Pensez-vous qu’elle puisse garder sa ceinture aussi longtemps que Ronda Rousey ?

Holly Holm a été impressionnante lors de son combat contre Ronda Rousey ! La stratégie était tout simplement parfaite et appliquée à la lettre. Je vous avoue que j’étais contente de l’issue du combat car Holly Holm a su détrôner Ronda qui semblait intouchable, ce qui donne espoir pour les combattantes de stand up comme moi, lorsqu’elles rencontrent des filles très fortes au sol. J’espère qu’Holly gardera sa ceinture longtemps car elle le mérite et j’adore son style auquel je peux m’identifier.

7° Si vous aviez la possibilité de choisir vos adversaires, contre qui aimeriez-vous combattre lors de votre prochain combat ?

Pour le coup mon adversaire est déjà programmé pour avril !

Sinon je n’ai personne de particulier en vue… Il est assez difficile de trouver des combats chez les filles bien que je sois sur deux catégories de poids différentes pour multiplier mes chances (flyweight et bantamweight).

8° Bien que vous débutiez votre carrière en MMA, avez-vous des modèles, des figures qui vous inspirent ? (boxeurs ou autres)

Je n’ai pas spécialement d’idole ou de modèle de façon générale.

Comme je vous le disais plus haut, j’aime beaucoup le style de Holly Holm car c’est du stand up tout comme moi et je peux facilement m’identifier à elle.  

9° J’ai pour habitude de laisser la parole à la personne interviewée. La voie est libre !  

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour l’intérêt que vous me porter ainsi qu’à mon équipe le MMA FACTORY !

Je souhaite remercier en premier lieu notre head coach qu’on en présente plus, Mr Fernand Lopez, qui met tout en œuvre pour que nos carrières se développent dans les meilleures conditions.

Je remercie également l’ensemble des coachs, préparateurs physiques et tous les combattants, professionnels ou non du MMA FACTORY, car sans eux rien n’est possible. Nous sommes une équipe soudée qui s’entraide chaque jour, avant, pendant et après les entraînements, dans les victoires comme dans les défaites.

Je tiens également à remercier mon préparateur mental, Mr Benjamin Baroukh-Ebstein, pour sa disponibilité, sa patience et son écoute. Nous faisons un gros travail ensemble et on progresse chaque jour un peu plus.

Enfin je remercie ma famille, tous mes amis, et toutes les personnes qui me suivent de près ou de loin. Parfois seulement un petit message, un mot de soutien, et ça nous rebooste !

Merci à tous et à très bientôt !

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore Valérie Domergue, voici quelques vidéos de ses combats :

Valérie Domergue versus Lionella Pogl

Valérie Domergue versus Yeliz Findik

Un petit mix de quelques-uns de ses combats

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici