#UFCHambourg - Taylor Lapilus : Hasta La Victoria Siempre

#UFCHambourg – Taylor Lapilus : Hasta La Victoria Siempre

Depuis novembre 2015 Taylor Lapilus n’avait plus foulé le sol de l’octogone. Eloigné de la cage pendant plusieurs mois à cause d’une blessure à l’épaule et à la cheville, son retour fut annoncé il y quelques semaines. Ce sera le 03 septembre à Hambourg. Il affrontera le brésilien Leandro Issa. Pour l’occasion, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir avec lui sur sa préparation, son combat et les répercussions qui pourraient y avoir en cas de victoire. Car une chose est certaine : Taylor sera là, toujours, jusqu’à la victoire : Hasta La Victoria Siempre

reebok_lapilus

1° Après pas mal d’attente, tu retournes enfin dans l’octogone. L’adage veut que l’on dise : « Tout vient à point à qui sait attendre ». Comment as-tu vécu toute cette période ?

Je l’ai plutôt bien vécu dans la mesure où j’ai été blessé juste après mon dernier combat. J’ai dû m’éloigner de la salle pendant un petit moment. Il m’a fallu du temps pour me remettre de mes blessures. Le plus dur finalement c’était de ne pas pouvoir m’entraîner comme je le voulais voire m’entraîner tout court. J’ai eu des propositions pour combattre juste après, mais j’ai préféré les décliner pour de ne pas combattre diminué comme cela avait pu être le cas lors de mon dernier combat. Je n’avais pas envie de recommencer les mêmes erreurs. Mais depuis que je suis revenu au top de mes capacités, l’attente jusqu’à l’annonce de mon prochain fut tout à fait raisonnable, je n’ai pas à me plaindre.

2° Depuis quelques mois, tu publies de nombreuses photos de tes entraînements avec Karl Amoussou et Fernand Lopez. On sent que tu as progressé, tu sembles plus vif et plus fort physiquement. Comment s’est déroulée ta préparation ?

La préparation s’est bien déroulée. Nous avons axé les entraînements le cardio, tout ce qui est explosivité, endurance afin d’améliorer mes compétences physiques. L’idée c’était de gagner en puissance. Les cycles se sont bien enchaînés (entraînement, préparation etc…). J’ai réellement hâte de voir ce que cela va donner le jour J. Je suis en forme. Maintenant il faut juste maintenir cet actuel pour pouvoir le reproduire le jour du combat.

13886399_1754593408154027_7855719913747305278_n

3° Tu affronteras le brésilien Leandro Issa (13-5). Il reste sur une défaite lors de l’UFC 190 en août 2015. Son sol semble être sa carte maîtresse. Est-ce un aspect que tu as plus travaillé que d’autres ?

On a beaucoup travaillé sur le blocage au sol et comment l’empêcher d’évoluer. C’est compliqué de rivaliser au sol avec un adversaire qui le pratique depuis aussi longtemps. On a voulu développer un système de blocage afin de l’empêcher de développer ses compétences et de défense de soumission en cas d’amené au sol. On a voulu développer un « anti-sol ». Le but est de rivaliser avec lui en capitalisant sur la défense. Il faut être prudent tout de même car sa boxe n’est pas mauvaise non plus. La méfiance est de mise.

4° A Hambourg tu effectueras le quatrième et dernier combat de ton premier contrat à l’UFC. En cas de victoire, j’imagine que tu voudras y retourner le plus rapidement afin de battre le fer pendant qu’il est chaud ?

Exactement. L’idée c’est de faire le job, d’y aller coûte que coûte et de revenir encore meilleur et être prêt pour le prochain combat. Le 03 septembre sera décisif à tout point de vue.13407060_1730068517273183_6207482279400841818_n

5° Ta catégorie (bantam) compte pas moins de 62 combattants. Comment penses-tu te démarquer dans toute cette masse à l’avenir ?

Il y a un noyau dur en haut du classement. L’idée c’est de faire son trou, gagner de manière significative et attirer la lumière sur soi. Le but c’est d’être dans les bonnes grâces de l’UFC. Si tu regardes bien, ils font  toujours tourner les mêmes combattants. Pourquoi ? Parce qu’ils sont disponibles maintenant, tout de suite et qui promettent le show à chaque combat. Quand tu prends l’exemple d’un combattant comme Diego Sanchez. Certes il a perdu récemment, mais quand il est sur la carte tu es sûr qu’il va cartonner. Du coup pour l’UFC, c’est un gage de spectateurs en plus. Chacun doit y voir son compte finalement.

6° En cas de victoire à Hambourg le 03 septembre prochain et si tu étais dans la peau de Joe Silva, qui aimerais-tu affronter ensuite ? Un top 15 ? Un top 10 ?

Ce combat va être déterminant pour moi. Il va m’aider pour la nouvelle signature d’un contrat. Mine de rien c’est un combattant solide que je vais affronter. Finalement, ma performance sera révélatrice de ce que je pourrais être amené à faire après. Par la suite, si cela se passe comme je le souhaite, j’aimerais affronter un adversaire en avance sur le classement et gravir les échelons petit à petit. J’ai bien conscience d’être à un tournant. A moi de bien gérer les choses.

7° De manière générale, on sent que tu as évolué depuis ton tout premier combat. Tu as ton staff, tes fans qui te soutiennent et le fait d’évoluer au sein de l’UFC t’a fait grandir. Tout cet environnement fut un moteur pour toi ?

Clairement. L’UFC a été révélateur pour moi. J’ai Fernand qui a une bonne vision des choses et qui me conseille énormément. Je suis vraiment bien encadré. Je suis entouré des bonnes personnes qui ont du vécu dans le milieu et qui parviennent à m’aiguiller correctement et à faire les bons choix. C’est vraiment un travail d’équipe. Il ne faut pas oublier les fans qui me soutiennent chaque jour. Je fais tout pour leur répondre, même si cela est compliqué. J’estime que lorsque les fans prennent le temps de t’écrire, c’est normal de leur apporter une réponse. Il en y a beaucoup qui, une fois arrivé au sommet, changent et ne prennent même plus le temps de répondre. Certains aiment dire qu’ils se sont fait tout seul, en réalité personne ne se fait tout seul. On a tous eu quelqu’un qui, à un moment donné dans notre carrière, nous a aidé. C’est les fans qui nous aident et qui font ce que l’on ait et qui te poussent vers le haut.

Le combat de Taylor sera à suivre en direct le samedi 03 septembre sur l’abonnement UFC FIGHT PASS.

Pour l’occasion, Onlike sera en direct de Hambourg pour suivre l’évolution de Taylor avec livetweet, reportage photos, vidéos etc…

Alors restez connectés !

N’hésitez pas à suivre tout l’actualité de Taylor via :

(c) Photos : Reebok

Et un remerciement tout particulier à Jérémy pour la réalisation de cette affiche

hasta