#UFC 197 - La nuit des rois

#UFC 197 – La nuit des rois

Au départ, cet UFC 197 avait une double saveur. La première voyait revenir Jon Jones sur le devant de la scène après ses nombreux déboires, mais aussi et surtout sa reconquête du titre face à Daniel Cormier. Ce dernier s’étant récemment blessé, l’UFC a donc décidé de le mettre en face d’Ovince Saint-Preux pour le titre intérim des poids mi-lourds.

En co-main event, nous avions Demetrious Johnson qui remettait son titre face à Henry Cejudo, médaillé olympique de lutte.

Retour sur ces deux combats.

 

Co-main event – Demetrious Johnson versus Henry Cejudo

Cela faisait la huitième fois que Johnson remettait son titre en jeu ce soir. Ce qui est assez déroutant avec lui, c’est que non seulement son niveau est bien au-delà de tous les combattants de la catégorie, mais aussi et surtout qu’il semble s’améliorer encore après chaque combat.

L’affrontement a été vif et clair. Le stand-up de Johnson était bien au-dessus de celui de son adversaire et malgré un takedown réussi de la part du challenger il n’y a pas grand chose à retenir de sa prestation.

Une fois debout, Mighty Mouse connecte son adversaire à plusieurs reprises. Cejudo finit par aller au sol, il ne reste plus au champion qu’à finaliser ce qu’il avait commencé. Victoire on ne peut plus logique de Johnson qui, encore une fois, prouve qu’il est l’un des meilleurs de la discipline.

Victoire de Demetrious Johnson par TKO (Round 1 – 2min49)

 

 

Jon Jones versus Ovince Saint Preux

Le retour de Jon Jones était attendu depuis un petit moment. Entre déboires avec la justice et problèmes personnels, il aura fallu attendre plus d’un an avant de le revoir au sein de l’octogone. Son choix de la musique d’entrée, I’m coming home de P. Diddy, en dit long sur son état d’esprit hier soir.*

Il affrontait le numéro 6 de la catégorie, Ovince Saint Preux. Ce dernier est le genre de combattant à vous envoyer au tapis d’un seul coup bien placé. Hélas hier soir, Saint-Preux a plus eu le droit à une démonstration de MMA qu’autre chose.

Il faut se l’avouer, nous n’avons pas eu le droit au meilleur Jon Jones, mais cela ne l’a pas empêché de dominer le combat du début jusqu’à la fin. De la démonstration, nous sommes rapidement passés à la leçon particulière. Low kick, elbows, takedown, middle bref tout y est passé. Ce fut 5 reprises de sparring.

Ovince Saint Preux a bien réussi à connecter Jones à la mâchoire, mais ce fut hélas le seul moment de grâce pour lui.

Victoire plus que logique de Jon Jones qui remporte par la même occasion le titre intérim des poids mi-lourds. Désormais, nous n’attendons plus qu’une chose : la revanche face à Daniel Cormier ! Une chose est certaine, les deux adversaires ne se sont pas réconciliés !

Victoire de Jon Jones par décision unanime (50-44 ; 50-45 ; 50-45)

 

 

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici