UFC 194 - L'Europe triomphante

UFC 194 – L’Europe triomphante

 

Pour cette fin d’année Dana White nous a gâtés. L’UFC c’est tout de même un event par semaine (en moyenne) donc forcément à un moment donné le produit se dilue dans des cartes très aléatoires. Entre l’UFC Berlin parfaitement oubliable et l’UFC 189, par exemple, il y a comme un gouffre.

Je vous parle de cela car avant cet UFC 194, nous avons eu le droit à deux events coup sur coup (jeudi et vendredi soir). Le premier fut le Fight Night 80 opposant Rose Namajunas à Paige VanZant. Event, ma foi, de très bonne facture avec la victoire de Rose Namajunas (danse de la joie).

Le soir suivant, nous avons eu l’occasion de découvrir la finale de l’Ultimate Fighter 22 : Team Mc Gregor versus Team Faber avec en main event Chad Mendes contre Frankie Edgar. Event assez hasardeux, mais qui valait la peine de patienter jusqu’au main event. Edgar a littéralement séché Mendes se permettant ainsi d’avoir un ticket pour le prochain title shot…. enfin après le rematch entre Aldo et McGregor.

Et puis vint le temps de l’UFC 194 tant attendu. McGregor et Aldo aurait déjà dû s’affronter en juillet. Le combat avait été reporté suite à la blessure de ce dernier. Au final, l’irlandais avait affronté Chad Mendes pour le titre de champion intérim et avait remporté le duel.

Il aura fallu attendre cinq mois pour voir enfin ce combat tant attendu. Après des mois de trash talk, de promotion à outrance, le duel des rois a pris place à Vegas ce 12 décembre.

Fight_Card

Early Prelims

McGee versus Alexandre

Vous avez manqué ce combat ? Rassurez-vous, vous n’avez rien loupé. Et pourtant, nous aurions pu nous attendre à un combat intéressant. McGee est rentré dans le vif du sujet, mais le soufflet est vite retombé. L’essentiel du combat s’est joué debout, même si McGee cherchait clairement à amener le combat au sol. A la fin du premier round Alexandre tente une guillotine, mais son adversaire parvient à s’échapper. McGee parviendra finalement à emmener Alexandre là où il le souhaitait lui permettant ainsi de faire jouer son ground and pound jusqu’à la fin du dernier round.

Mc Gee vainqueur par décision majoritaire (30-27; 29-28 ; 29-28)

Makdessi versus Medeiros

Vous aviez un mail important à écrire, mais vous n’osiez pas le faire de peur de manquer le combat ? Vous auriez dû l’écrire. Durant 15 minutes, les deux combattants n’ont cessé de se tourner autour tentant de donner LE coup qui mettrait un terme au combat. Au final, mise à part le coup de pied retourné de Makdessi et le crochet du gauche de Medeiros à la fin du combat, il n’y a rien à garder.

Medeiros vainqueur par décision partagée (29-28; 29-28: 28-29)

Proctor versus Mustafaev

Ce dernier combat des early prelims rattrape la médiocrité des deux premiers. Mustafaev a foncé tête baissé sur son adversaire dès les premiers instants du combat… Mais de manière intelligente. Il a fait mouche et les coups ont bien porté. Après un enchaînement de coups de genou à la tête, son adversaire finit par tomber. Mustafaev le termine au sol jusqu’à l’intervention de l’arbitre.

Mustafaev vainqueur par TKO (Premier round)

Prelims

Santos versus Lee

Bon premier combat pour cette carte. Santos et Lee ont bien délivré. Lee semblait plus confiant au départ n’hésitant pas baisser sa garde ce qui lui a valu un takedown propre et maîtrisé de la part de son adversaire histoire de remettre les pendules à l’heure. De nouveau debout, Santos envoie un direct du gauche puis un direct du droit à Lee qui s’effondre. Santos le termine au sol jusqu’à l’arrêt de l’arbitre.

Santos vainqueur par TKO (1er round)

Alves versus Covington

D’entrée de jeu, le brésilien a dominé son adversaire en jouant son atout : la technique. Covington a voulu coller son adversaire contre la cage. Alves en profite pour verrouiller une guillotine. Covington tente de s’en échapper en soulevant son adversaire. Il n’en sera rien.

Alves vainqueur par guillotine (1er round)

Torres versus Jones-Lybarger

Comme vous le savez, j’aime les combats de catégorie féminine. J’avoue que je n’ai pas été déçu. Torres n’a cessé d’avoir son adversaire dans le collimateur durant toute la durée du combat et de viser juste au bon moment. C’est typiquement le genre de match qui se déroule lorsque la numéro 5 de la catégorie affronte une combattante hors top ten.

Torres remporte le combat par décision majoritaire (30-27; 30-27;30-27)

Faber versus Saenz

Dernier combat de la carte des prelims et le moins que l’on puisse dire c’est que les deux combattants y ont mis leurs tripes et leurs cœurs. Faber a semblé sans gaz dès le milieu du second round, mais est parvenu à tenir jusqu’à la fin. Malgré quelques enchaînements bien placés, Faber parvient à marquer des points notamment sur la fin avec ses takedowns. Victoire logique, mais qui semble compromettre ses chances de tenir la distance lors d’un éventuel combat pour le titre.

Faber vainqueur par décision majoritaire (29-28; 29-28; 30-27)

Main Card

Holloway versus Stephens

Ce premier combat de la main card opposait le 5ème de la catégorie (Holloway) contre le 8ème (Stephens). Dès le début Holloway a pris l’ascendant sur son adversaire. Ses coups ont été propres et ont touchés plus d’une fois. Il a parfaitement défendu les tentatives de takedowns de la part de Stephens. Certes ce n’était pas un combat spectaculaire et n’aura pas le titre de combat de l’année, mais les deux combattants ont néanmoins montré du cœur et c’est le principal !

Holloway vainqueur par décision majoritaire (30-29 ; 30-29 ; 29-28)

Maia versus Nelson

Quand le 6ème de la catégorie (Maia) affronte le 12ème (Nelson) cela se voit très vite. Dès les premières minutes du combat, Maia a annoncé la couleur : le combat se jouera au sol. Pendant 15 minutes, Maia a fait ce qu’il a voulu de son adversaire enchaînant les tentatives de soumissions, le contrôle en position en full mount. Bref, une pure leçon de Jiu Jitsu Brésilien.

Maia vainqueur par décision majoritaire (30-26; 30-25; 30-25)

Souza versus Romero

Quand le second de la catégorie (Souza) rencontre le troisième (Romero) on ne pouvait s’attendre qu’à un bel affrontement. Le premier round fut l’occasion pour les deux combattants de se jauger jusqu’au moment où le spinning back fist de Romero vienne se déposer sur la machoire de Souza. Sonné, le bresilien reste au sol et tente de soumettre son adversaire. En vain. Souza revient dans le second round et profite de la perte de cardio de Romero pour tenter de percer sa défense. Les deux combattants iront jusqu’au bout, laissant aux juges le choix du vainqueur. Je pense sincèrement que nous n’avons pas dû voir le même combat. Ces derniers donnent la victoire à Romero à la décision partagée. Comme le dit Dana White : « Ne jamais laissez la décision d’un combat à un juge ».

Romero vainqueur par décision partagée (29-27 ; 27-28 ; 29-28)

06-Chris-Weidman-Luke-Rockhold-UFC-194-w-750x370-440x250

Co-Main Event

Weidman versus Rockhold

Sur le papier, le combat était déjà prometteur. Weidman restait sur 13 victoires sans aucune défaite. De son côte Rockhold venait d’enchaîner une belle série de victoires. Tout était présent pour en fait un beau combat.

Durant la moitié du premier round, les deux combattants se sont jaugés. Weidman a tenté d’aller au sol, mais Rockhold ne s’est pas laissé faire et à tenter a deux reprises de le guillotiner. En vain. Weidman prend l’avantage sur son adversaire dans le second round, mais Rockhold fait preuve d’un stand-up hyper efficace et la course au titre devient de plus en plus claire. A la fin du 3ème round, Rockhold profite d’un raté de Weidman pour l’emmener au sol et se mettre en position full mount. Il enchaine les coups et les elbows. On se demande si l’arbitre (Herb Dean) va arrêter le combat. Ce dernier laisse le round se terminer.

Quand Weidman reprend le combat, son visage commence à gonfler. Le 4ème round reprendra là où le dernier s’est arrêté. Rockhold parvient à renvoyer Weidman au sol et à la maîtriser en position full mount. L’arbitre stoppe le combat. La division middleweight compte désormais un nouveau champion !

Luke Rockhold vainqueur par TKO (4ème round) et devient le nouveau champion de la catégorie.

Main event

Main Event

Aldo versus McGregor

Cela fait quasiment un an que nous entendions parler de ce combat. Initialement prévu en juillet, ce dernier avait dû être reporté à cause d’une blessure d’Aldo.

L’attente fut longue et l’envie de voir ce combat omniprésente dans la tête de tous les fans de MMA.

Comment vous dire…

Inutile d’en faire des tartines.

Aldo se jette sur McGregor et parvient même à lui envoyer un crochet du gauche. Son bras droit laisse une ouverture béante permettant à McGregor de placer son crochet du gauche également. Aldo tombe raide au tapis. L’irlandais le termine à coup de hammerfist histoire de finir le travail. Victoire en 13 secondes ! La plus rapide de toute l’Histoire de l’UFC pour un combat pour le titre.

McGregor vainqueur par KO (1er round) et devient le nouveau champion de la catégorie.

Je vous laisse juger par vous-même :

Avec son nouveau titre, l’Europe compte désormais deux champions. Plus que jamais, la vieille dame a désormais son mot à dire au sein de l’organisation. Longue vie à elle.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici