EURO FC - Karl Amoussou, l'art de la guerre

EURO FC – Karl Amoussou, l’art de la guerre

14089251_1099254446776997_2520893021254215810_n

Sun Tzu dit : Etre victorieux dans tous les combats n’est pas le fin du fin ; soumettre l’ennemi sans croiser le fer, voilà le fin du fin.

Issue du livre L’art de la guerre, cette citation pourrait caractériser à la perfection Karl Amoussou. Puissant, physique, complet, il suffit de l’observer quelques minutes pour voir qu’il ne se contentera pas seulement de gagner. Il veut remporter le combat et avec la manière ! Il veut, par-dessus tout, atteindre son objectif : l’UFC.

Récemment, Vice Sports, l’a cité dans un article intitulé : « Les six français que nous verrions à l’UFC ». Pour ce faire, il enchaîne sans relâche les entraînements jusqu’à sa prochaine guerre.

Depuis notre dernier entretien pour le Venator FC 3, Karl Amoussou a encore évolué que ce soit d’un point de vue physique que psychologique.

Au début du mois de septembre, il publie une photo annonçant son prochain combat : ce sera le 1er octobre en Finlande lors de l’Euro FC 1.

Peu importe où, peu importe quand, Karl Amoussou est prêt à affronter n’importe qui car il sait pertinemment que chaque victoire est un pas de plus vers le Saint-Graal, la terre promise, l’art de la guerre.

Pour Onlike, nous avons fait un petit point avec lui avant son combat.

fullsizerender

1 – Ton prochain combat est prévu pour le 1er octobre en Finlande face à Juho Valamaa à l’EURO FC, une nouvelle organisation. Comment se passe la préparation ?

La préparation se passe de manière optimale. J’ai fait un gros travail avec mes coachs, Fernand Lopez, Thomas Loubersanes, John Mbumba et Lurie Bejenari ainsi que mon préparateur physique Bakary Sissako. Je me sens en pleine forme, physiquement et mentalement et j’ai progressé sur beaucoup de points.

Au MMA FACTORY nous avons la chance d’avoir un vivier de combattants d’un niveau incroyable et ça me permet vraiment d’élever le mien et d’avancer aux côtés de mes partenaires d’entraînement.

2 – Au niveau de la diet, tout se passe bien également ? Comment travailles-tu ?

Tout se passe à merveille. Je suis suivi depuis 1 an par ma nutritionniste Cécile Giornelli et je vois la différence depuis. De plus, j’arrive à me faire plaisir avec de petites quantités et à rester performant. Je la conseille à tous (vous pouvez la contacter sur sa page Facebook Gold’n Coach).

Je suis très discipliné au niveau du régime et je descends au poids progressivement.

img_3967

3 – Ton adversaire semble prédisposé pour un jeu au sol avec pas moins de 8 soumissions pour 12 victoires au total. De ton côté, on peut dire que tu te débrouilles bien à ce niveau-là aussi. C’est un combat que tu voudras jouer debout ou au sol ?

Je ne vais bien entendu pas révéler ma stratégie; cependant j’y vais pour le dominer dans chaque domaine. Peu importe ce qu’il amènera sur la table, je le recevrai avec des armes plus que dissuasives.

4 – Tu vas affronter un régional de l’étape. Est-ce que cela te met une pression supplémentaire ?

Je crois que j’ai bien plus de pression en combattant à domicile. Là-bas, il n’y aura que Lopez et moi et c’est tant mieux; nous avons tout fait ensemble et nous sommes parfaitement préparés pour affronter cet adversaire; peu importe sa motivation, je ferai en sorte qu’il comprenne vite qu’il n’est pas celui qui m’empêchera d’atteindre mon but.

img_3965

5 – Tout comme Taylor Lapilus, tu sembles plus affûté plus fort. Tu as changé quelque chose au niveau de ta préparation physique ?

Non je n’ai rien changé. J’ai la chance d’avoir un ami et préparateur physique d’exception en la personne de Bakary Sissako. Ensemble nous effectuons un gros travail depuis 3ans. Bak me connaît maintenant par cœur et ça se ressent dans notre travail et la façon dont il me pousse; et de ce fait, sur ma performance.

6 – Tu combats intelligemment et tu espaces bien tes préparations. Cela fait déjà un petit moment que tu n’as pas combattu pour une ceinture. As-tu déjà eu des propositions ?

« Une ceinture » c’est très vague; toutes n’ont pas la même valeur, c’est évident. Nous avons eu quelques pistes mais elles ne se sont pas concrétisées. Mon objectif n’est pas d’avoir une ceinture à tout prix mais de vaincre mon prochain adversaire qui est à prendre très au sérieux!

7 – Tu as été le sparring partner de Taylor Lapilus quelques temps. Comment as-tu trouvé sa prestation à Hambourg ?

Taylor a été grand; formidable. Il m’a réellement inspiré. Sa performance a été époustouflante; impressionnante de calme, de maîtrise et de maturité. J’ai beaucoup appris grâce à lui.

img_3964

8 – On en a déjà parlé, mais je reviens aux nouvelles. Toujours pas d’infos concernant un possible premier combat à l’UFC ?

Non toujours pas. On m’a demandé de « keep winning » et c’est ce que je vais faire, tout simplement! Je vais tenter d’ajouter la manière à chaque fois. J’ai réussi à le faire sur mes 5 derniers combats et je vais tenter de rester sur cette lancée.

9 – Récemment CM Punk a effectué son tout premier combat de MMA lors de l’UFC 203. Son salaire fut de 500 000 dollars malgré sa défaite expéditive. Est-ce que ce genre de match-up et de star system peut tuer le sport à long terme ?

Je pense que sa prime est élevée, mais pas démesurée en raison de son statut; s’il fait vendre, pourquoi ne pas le payer en conséquence?

Ce qui n’est pas normal c’est de voir que des champions ne prennent pas ce genre de primes.

Le MMA est un sport très populaire et les combattants de haut niveau devraient pouvoir en vivre; ce n’est malheureusement pas le cas de la majorité.

10 – Sun Tzu disait : “A la guerre, tout est affaire de rapidité. On profite de ce que l’autre n’est pas prêt, on surgit à l’improviste.” Qu’en penses-tu ?

Je pense que tout dépend de qui nous avons en face. Surprendre, c’est toujours bien, mais pas de n’importe quelle façon. De manière générale je pense qu’il faut faire en sorte d’être meilleur dans chaque partie du combat, et quand ce n’est pas possible, simplement exploiter toutes les failles qui se présentent à nous.

Pour finir, j’aimerais simplement remercier mon coach Fernand Lopez pour son investissement sans limite et la haute qualité de son enseignement ainsi que tous les coachs du Mma Factory qui sont d’un niveau vraiment fabuleux. Ce n’est pas un hasard si les résultats de la salle sont aussi brillants, des plus petites aux plus grandes organisations mondiales…

Je tiens également à remercier mon sponsor principal, Reebok pour son soutien, ainsi que Fairplayer et Doomey.

Pour suivre toute l’actualité de Karl Amoussou via les réseaux sociaux, voici les liens vers son compte :

Pour information, cet event sera à suivre en direct sur le site Flocombat (partie premium)

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici