Daniel Woirin - Discover and Uncover

Daniel Woirin – Discover and Uncover

14359835_10207217717740754_1948880629_o

I’m not a creator, what I do it’s discover and uncover – Cus d’Amato

On a beau être un des plus grands entraîneurs au monde de boxe thaï, mais avoir pourtant un regard simple sur son travail. Vivre pour son métier, sa passion le tout avec humilité et sagesse. C’est dans cette veine d’entraîneur que j’intégrerais Daniel Woirin.

Des cours d’écoles aux plus grandes teams de MMA au monde, il n’a cessé de continuer sans relâche afin d’atteindre son but. Discret, mais efficace, il fut le coach de Dan Henderson, Lyoto Machida, Anderson Silva et de bien d’autres.

Qui, un jour, peut se vanter d’avoir été l’entraîneur du Spider ? Alors que je recueillais des témoignages sur Dan Henderson, j’ai décidé de lui consacrer un portrait et d’en apprendre un peu plus sur cet homme de l’ombre qui vit et mourrait pour ce sport.

Le temps d’une rencontre, il nous parle de sa vie, ses souvenirs et ses projets.

Rencontre avec un grand.

14374667_10207217698620276_164586078_o

1• Daniel, tu es et as été l’entraîneur de grands noms comme Anderson Silva, Dan Henderson etc… Peux-tu nous raconter ton parcours ?

A la base, je suis éducateur sportif. J’ai travaillé pendant une dizaine d’années dans une école primaire à Châtillon. J’ai intégré ce domaine suite à une blessure au tibia m’empêchant de continuer mes compétitions de Muay-Thaï. J’ai également fait partie de la commission éducative de Muay-Thaï et je suis devenu entraîneur de l’équipe de France pendant deux ans et notamment durant les championnats d’Europe à Lille. Après cette compétition, je suis parti m’installer au Brésil avec femme et enfants.

A la base, mon objectif n’était pas d’entraîner les combattants de MMA. Néanmoins, j’ai toujours gardé cette fibre et j’ai donné quelques cours dans des salles de sport et j’ai commencé à entraîner un combattant qui venait de Jiu-Jit Su qui s’appelait Paolo Robinho et qui voulait combattre en MMA. Ce fut ma première expérience dans ce domaine.

Suite à cela, j’ai entraîné une équipe à Rio qui s’appelle la RFT de Marcio Cromado pendant un an dont les membres étaient des jeunes issus de quartiers défavorisés de favelas. Grâce à nos très bons résultats, je me suis fait repéré dans le circuit MMA. J’ai ensuite signé un contrat avec la Black House à Rio de Janeiro et j’y suis resté pendant deux ans. Il y avait de nombreux combattants connus à l’époque comme Vitor Belfort, Lyoto Machida, Minotauro Nogueira, Anderson Silva etc..

Après la fermeture de la salle, Lyoto Machida a souhaité que je l’entraîne pour plusieurs combats. Anderson Silva m’a ensuite contacté et j’ai également entraîné épisodiquement Vitor Belfort ainsi que Antônio Rogério Nogueira lorsqu’il était au Pride FC.

14388889_10207217696340219_509461500_n

Après huit années au Brésil, j’ai eu une proposition pour travailler aux Etats-Unis dans l’équipe de Dan Henderson, la Team Quest. J’ai eu cette opportunité grâce à Cyrille Diabaté que je remercie encore d’ailleurs. Je suis resté là-bas trois mois pour un essai. Dan Henderson a aimé mes entraînements et il m’a fait signer un contrat de trois ans. J’ai partagé avec lui de nombreuses victoires comme la ceinture de champion au StrikeForce, le combat contre Fedor, le combat du siècle contre Shogun Rua et nous avons même failli combattre pour la ceinture à l’UFC, à l’époque, contre Jon Jones.

J’ai intégré par la suite la Black House Los Angeles. J’y ai retrouvé Lyoto Machida et Anderson Silva, mais également Alexandre Pantoja qui est au TUF 24 en ce moment.

Aujourd’hui je travaille à San Diego et j’entraîne des combattants professionnels à titre privé. Je fais également partie de la Team Nogueira de San Diego.

2• En octobre, Dan Henderson effectuera son dernier combat à l’UFC. Peux-tu nous raconter ton travail avec lui lorsque tu travaillais avec ?

Dan c’est un lutteur. On travaillait beaucoup sur ses déplacements, l’utilisation de la cage. Je misais beaucoup sur le cadrage.
Nous avons également beaucoup travaillé sur la distance, les feintes, mais aussi et surtout les low-kicks car mon objectif c’était qu’il arrive à déstabiliser ses adversaires pour qu’il puisse placer sa fameuse H-Bomb. C’est une personne réellement simple et humble, ce n’est pas un champion pour rien.

14429608_10207217700340319_851444014_n

3• D’après toi, Dan Henderson peut remporter le fight face à Bisping ?

Je crois sincèrement qu’il va réussir à le mettre KO. Certes, Dan n’est pas tout jeune, mais Bisping a été traumatisé par ce KO lors de leur dernière rencontre car il était vraiment violent. Il aura beau dire ce qu’il veut lors des entretiens ou pendant la conférence de presse, mais lorsqu’il se retrouvera seul face à lui dans la cage, il n’aura pas oublié ce KO.

Pour gagner ce combat, Henderson va devoir impressionner Bisping et surtout ne pas lui laisser d’espace. S’il voit la moindre faille, Bisping va le compliquer avec ses kicks et ses jabs. Mais si Dan coupe la distance, l’avantage sera en sa faveur. C’est un bon combat pour lui avant de partir.

4• Henderson a annoncé que l’UFC 204 serait son dernier combat. D’après toi, serait-il capable de revenir un jour comme BJ Penn prochainement à Manille ?

Je pense que Dan ne reviendra plus. Il va avoir 46 ans et fait de la compétition depuis l’âge de 6 ans ! Avant tout cela, il avait déjà derrière lui une grosse carrière de lutteur. Il combat pour la ceinture car cela en vaut vraiment la peine, mais non je ne pense pas qu’il puisse revenir un jour.

14408775_10207217699580300_218516208_n

5• Il y a beaucoup de combattants à l’UFC. Il y a même une sur-médiatisation de certains comme Mc Gregor ou CM Punk. Que penses-tu de tout cela ? Est-ce néfaste au final pour les combattants ?

C’est normal. C’est du “sport-business”. L’objectif c’est de faire vendre un maximum de PPV et à ce jeu, McGregor est souvent gagnant. Les derniers chiffres parlent pour lui. Non seulement il sait vendre, mais en plus il gagne ses combats. Il ne suffit pas de parler, de faire rire, de provoquer etc… Il faut aussi gagner. Idem pour CM Punk qui est une grosse star du catch et qui fait vendre.

Après le problème à l’UFC ce sont les jeunes combattants qui ont une petite expérience et qui sont sur-médiatisés. Ils sont plus occupés à gérer leur image qu’à s’entraîner et à combattre. Du coup, ils ont rapidement la grosse tête. Généralement quand on atteint ce point, c’est le début de la fin. Parce qu’il faut vraiment être concentré. OK les lumières sont sur toi, mais il faut gagner tes combats. A une époque il n’y avait pas les réseaux sociaux et pourtant cela n’empêchait pas les gens d’être connus. Comment ? Parce qu’ils étaient efficaces dans la cage. Tu peux prendre l’exemple de Dan. Il fait peu de promo, mais quand il arrive, il délivre.

Aujourd’hui, c’est l’inverse. On cherche à être connu avant de gagner.

6• Pour son premier combat, CM Punk a touché 500 000$. Que penses-tu de tout cela ?

C’est amplement mérité. Il a un nom, il se valorise. L’UFC ne l’a pas appelé pour rien. Si son salaire est de 500 000 $, l’organisation touche 10 fois plus derrière. C’est vrai que par rapport à la performance de MMA, les gens peuvent être choqués. Mais il possède un gros nom et c’est surtout un risque pour lui de rentrer dans la cage et mettre sa popularité en jeu ainsi. C’est pour cela qu’il a raison de la monétiser.

14429526_10207217697340244_703606130_n

7• Penses-tu que désormais l’argent domine largement plus que les performances des combattants ? Je pense notamment au cas de Mark Hunt et de Brock Lesnar.

Oui l’argent domine beaucoup plus c’est évident. Bien sûr que Hunt mérite de gagner beaucoup plus aussi, mais on se retrouve dans le même cas que CM Punk. Lesnar a un gros nom qui lui permet de toucher une bourse plus conséquente.
Il faut savoir que l’UFC se fait beaucoup d’argent et reverse très peu aux combattants. Quelqu’un qui débute gagne presque rien et c’est bien dommage.

8• De manière générale, que penses-tu du travail de nos français à l’UFC ?

Ils font du bon travail, vraiment. Il y a d’autres combattants français qui combattent ailleurs qui sont très forts et qui mériteraient aussi d’intégrer l’UFC. Certains sont même d’un meilleur niveau que ceux déjà en place.

14397409_10207217717220741_2095006119_n

9• Quels sont tes futurs projets ?

Le projet qui me tient à cœur c’est d’avoir ma salle et mon équipe. Je ne sais pas où, ni quand, mais incessamment sous peu c’est sûr. Je veux faire profiter de mon expérience aux combattants français. Je crois vraiment que la situation du MMA en France va se débloquer donc qui sait pourquoi pas ?

Pour conclure, j’aimerais te remercier ainsi que Onlike de m’avoir consacré ce portrait. Ma femme, mes enfants, ma famille ainsi que Cyrille Diabaté qui fut d’une grande aide.

Pour suivre toute l’actualité de Daniel Woirin voici :

Sa page Facebook
Son compte Twitter
Sa page Instagram

14384040_10207217716980735_2055071732_n