24 – saison 6

24 – saison 6

Le texte qui suit résume l’intégralité de la saison 6 de la série 24, sans distinction entre les épisodes.

Vingt mois ont passé depuis la cinquième saison. Vingt mois pendant lesquels Jack Bauer a subi les pires tortures en Chine. Mais la menace est de nouveau sur le sol américain. Les attentats se multiplient. Il n’y a aucun moyen de riposter. De nouveau, les Etats-Unis vont avoir besoin de Jack Bauer…

Evidemment des choses ont changé : après l’infâme Charles Logan c’est un nouveau président « propre » qui est au pouvoir puisqu’il s’agit de Wayne Palmer, le jeune frère du défunt David. Mais ce n’est pas tout, car à la cellule anti-terroriste (CTU) de Los Angeles, il y a également du nouveau : Karen Hayes a été promue à la Maison-Blanche tandis que Bill Buchanan a réintégré sa fonction de directeur. Ces deux-là sont même désormais mariés. On retrouve également l’indispensable Chloé O’Brian, accompagné de son mari Morris et aussi Milo Pressman, le génie informatique qui était dans la première saison de la série, sans oublier Curtis Manning. Du côté des recrues vraiment nouvelles, c’est surtout Nadia Yassir qui retient l’attention.

La menace quant à elle, est donc bien réelle. Depuis quelques temps les attentats (suicides) se succèdent dans les différentes villes du pays, sans que l’on puisse réellement y faire face. La seule piste tangible est celle du terroriste Hamri Al-Assad qui a été repéré sur le sol américain. Un autre terroriste, Abu Fayed, propose alors aux autorités de leur livrer les coordonnées d’Assad contre l’homme qui a tué son frère des années auparavant : Jack Bauer.

Et voilà comment Jack est ramené sur le sol américain, vraisemblablement payé au prix fort à la Chine. Dans un état lamentable (saleté, blessures, cicatrices, cheveux longs, barbe), il est brièvement mis au courant de la situation et accepte sans retenue son destin car il attendait « une occasion de mourir pour quelque chose ». Seulement voilà, livré à Fayed, Jack est mis face à la terrible vérité : ce n’est pas Assad le responsable des attentats actuels, c’est bien Fayed lui-même. Assad est justement venu pour faire cesser les attaques. Refusant donc de mourir pour rien, Jack s’échappe et sauve Assad d’un assaut de la CTU. L’objectif est désormais de neutraliser Fayed. Malheureusement, Jack doit d’abord faire face au ressentiment de Curtis Manning envers Assad qui avait décapité des marines en Irak faisant partie du régiment de Curtis. Quand le président Palmer offre à Assad une amnistie en échange de sa totale coopération, Curtis voit rouge et s’apprête à tuer Assad. Mais Jack doit intervenir et tire sur Curtis, qui s’effrondre, mort. Jack est à bout et décide de tout arrêter au moment où, de l’autre côté de la ville, l’assaut de la CTU vers la planque de Fayed tourne mal : une explosion nucléaire retentit. Apparemment, quatre autres sont à suivre…

C’est à partir de là que les choses se compliquent sensiblement, et prennent une tournure familiale : l’entreprise Bauer est citée dans un document attestant de la fourniture des bombes nucléaires aux terroristes. Dans cette entreprise se trouvent le père et le frère de Jack : Phillip Bauer et Graem Bauer. Ce dernier n’est pas un inconnu de la série : c’est en effet le responsable de l’assassinat de David Palmer et des agents Tony Almeida et Michelle Dessler. Sous la pression d’un interrogatoire de Jack il l’avouera, mais en dissimulant ainsi une vérité bien plus sombre et actuelle : la responsabilité de leur père dans les attentats du moment. Phillip Bauer, ne voulant prendre aucun risque pour maintenir son image de gentil, tue discrètement son propre fils Graem sous couvert d’une crise cardiaque. On notera aussi la participation de Morris O’Brian, enlevé et torturé par Fayed pour reprogrammer un détonateur. Ce dernier réussit à échapper à la CTU à la dernière minute tandis que Jack désamorce une deuxième bombe nucléaire prête à exploser. Il en reste encore trois…

Gredenko and co

Jack fort à faire avec son père qu’il découvre impliqué grâce à sa belle-soeur, Marylin, la femme de Graem. Phillip Bauer est prêt à tout pour protéger les intérêts de sa société, y compris tuer son propre petit-fils, mais surtout couvrir Dmitri Gredenko, ancien général russe, complice de Fayed qu’il fournit en matériel terroriste dans l’espoir secret de déclencher une guerre entre les Etats-Unis et le monde arabe, pour ramasser les morceaux. Echappant à son père qui se résout finalement à le laisser sans le tuer, Jack trouve un soutien inattendu en la personne de Charles Logan, l’ancien Président et grand ennemi de la saison 5. Logan a changé (effectivement : il est barbu) et veut désormais aider en faisant avouer au consul russe de Los Angeles la position de Gredenko, car il connaît les liens entre les deux hommes. Mais il échoue et Jack doit questionner le consul lui-même pour obtenir l’information. Et tandis que Logan rejoint Martha (son ex-femme, désormais avec Aaron Pierce) pour la convaincre d’appeler la première dame de Russie (une amie), Martha, toujours un peu dérangée, le poignarde mortellement.

Du côté de la Présidence, ça ne s’arrange pas, avec le sombre projet de tuer Wayne Palmer car il refuse d’appliquer la politique sécuritaire de son conseiller Tom Lennox, pourtant soutenu par le vice-président Noah Daniels. C’est Reed, l’assistant de Lennox, qui met en place le piège : une bombe explose au moment où Assad s’apprête à faire un discours de paix. Assad est tué sur le coup, Palmer est dans le coma. Tom Lennox dénonce Reed et son complice mais le vice-président Daniels désormais en poste oblige Tom à se rallier à lui sous la menace. Mais Tom saura protéger ses arrières en enregistrant Daniels et son assistante Lisa Miller en train de planifier un parjure.

Le retour des Chinois

A partir de l’épisode 17, on entre dans la dernière partie. Et pas des moindres, puisque l’on arrive un peu dans le n’importe quoi : le retour d’Audrey Raines aux mains des Chinois qui veulent s’en servir comme monnaie d’échange contre un composant des bombes nucléaires qui contient tous les codes des défenses russes. Jack veut évidemment sauver Audrey, mais la CTU a ordre de l’empêcher d’agir. Audrey sera finalement récupérée, par Jack, puis par la CTU, puis enfin par James Heller (son père) qui en profitera pour critiquer Jack.

Mais les Chinois ne vont pas en rester là. Tandis que la CTU tente de les retrouver grâce à une information donnée par Audrey (Bloomfield), le groupe de Cheng se prépare à un assaut pour kidnapper Josh Bauer… à la CTU! Le personnel de la cellule anti-terroriste se retrouve pris en otage, Milo meurt, et Josh est emmené. L’échange est simple : Phillip Bauer, qui a entre ses mains le composant que veulent les Chinois, le donnera contre son petit-fils. Au terme d’une ultime confrontation entre Jack et son père, ce dernier va mourir tandis que Jack récupère son neveu, non sans l’aide d’un Bill Buchanan héroïque, ramenant Josh Cheng à la CTU. Quant à Jack, il ira voir Audrey chez son père, puis terminera cette saison à contempler le rivage. Fin.

3 / 5