Trial & Error - saison 1 : rire(s) coupable(s)

Trial & Error – saison 1 : rire(s) coupable(s)

On a vérifié : derrière TRIAL & ERROR, il y a des créatifs passés par CHUCK, ANGIE TRIBECA voire même FRIENDS (pour les fonds de CV). Aucune hésitation donc à y jeter un oeil, et si cette nouveauté se rattrape sans peine, c’est bien parce que c’est drôle. Et absurde. Et drôle.

En terme de référence, TRIAL & ERROR joue la carte du mockumentary rappelant sans peine THE OFFICE ou ARRESTED DEVELOPMENT, ou plus proche dans le style PARKS AND RECREATION. Une petite ville, des administrations absurdes, des personnages fous… Nous voilà dans un environnement propice à rire, et cette histoire de jeune avocat devant défendre un retraité accusé de meurtre, passionné de rollerskating et ne cachant pas sa relation intime avec son coach sportif, a des ressources. A commencer par la secrétaire amnésique Anne qui ne se rappelle de personne.

TRIAL & ERROR a donc de sérieuses références dans son genre, et dispose comme ses aînés de grandes capacités à jongler entre comédie, romance et aventure. On en redemande évidemment, et il faudrait même pouvoir revoir la première saison pour attraper tous les gags disséminés dans chaque épisode…

4 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici