Preacher - saison 1 : un prêtre bien peu catholique

Preacher – saison 1 : un prêtre bien peu catholique

A l’origine PREACHER est un comics de Garth Ennis qui ne s’excuse pas sur la violence et l’absence de politique correct. Le prêtre au coeur de l’histoire a des méthodes radicales pour lutter contre le mal, et les utilise quand il le faut.

Enième comics donc à affronter le grand écran, PREACHER a deux vraies qualités. D’une part la série est développée par Seth Rogen et Evan Goldberg, deux élèves d’Apatow qui restent de fervents geeks et savent honorer le matériel d’origine. D’autre par elle est diffusée sur AMC, chaîne américain au pedigree pas moche côté audience avec THE WALKING DEAD ou MAD MEN. A la base, tout est donc fait pour que ça fonctionne. Et effectivement, PREACHER se révèle très agréable à suivre, n’ayant pas d’autres ambitions en année 1 qu’à planter le décor.

On suit donc ce prêtre démoralisé, qui récupère un pouvoir surnaturel, et quelques comparses qui doivent gérer leurs affaires à la marge. Ajoutez à cela une congrégation loufoque, quelques anges descendus du ciel pour retrouver notre héros, et quelques ennemis bien sentis pour offrir des explosions à certains moments, PREACHER sait divertir. Respectant les grandes lignes du comics, on retrouve un trio principal susceptible à lui seul d’occuper l’espace, entre le prêtre, son ex et un vampire non dénué d’humour. Joyeusement bordélique, PREACHER confirme avec ASH VS EVIL DEAD que le second degré et le gore ont encore de beaux moments en télévision.

4 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici