Podcast Onlike épisode 20 - Sophie Rosemont, journaliste et auteure de "Girls Rock"

Podcast Onlike épisode 20 – Sophie Rosemont, journaliste et auteure de « Girls Rock »

Dans cet épisode, je tends mon micro à Sophie Rosemont, journaliste, enseignante et auteure du livre « Girls Rock » (éditions Nil) qui sort en ce mois de mars 2019. Ce livre n'est pas un essai politique mais c'est, je la cite : "un récit qui nous fait nous rendre compte à quel point la femme est puissante, y compris sur un terrain a priori masculin".

Non pas que je n’en étais pas convaincue, mais à la lecture du livre « Girls Rock » de la journaliste Sophie Rosemont, je suis d’autant persuadée de la formule ‘quand on veut on peut’. Toutes les femmes dont il est question dans ce livre n’ont pas lâché ce désir et ont bataillé en dépit de et contre la pauvreté, la violence, le racisme, le sexisme… pour s’accomplir en tant que femme artiste. Je ressens admiration et respect pour ces femmes. Dans ce fil de pensée que je déroule me vient la chanson « People have the power » de l’artiste Patti Smith, pour laquelle je nourris une admiration que je ne cache pas. Dans son livre, Sophie consacre tout un chapitre à la tribu des femmes qui « s’engagent à tout prix », Patti Smith en fait partie. Ce livre est un récit de destins croisés de femmes artistes musiciennes, auteures compositrices, interprètes. Ce n’est pas un livre féministe, ni politique, mais il transpire le féminisme. Les hommes n’en s’ont pas écarté évidemment. Les destins féminins se mêlent souvent à ceux d’hommes qui ont tout autant contribué à la richesse de la scène rock. Un livre de 350 pages dont on regrette qu’il n’en fasse pas le double tant il est rempli de passion, de dévouement, de sororité, de ROCK!

Moi qui suis lassée de cette association rock / homme viril, je trouve avec le livre de Sophie et cette conversation avec elle, un écho à mes propres questionnements. Sophie le dit si bien : « C’est un contresens d’aimer le rock et d’être misogyne. David Bowie, Lou Reed étaient tellement androgynes. Jim Morisson avait une sensibilité hyper féminine. Les plus grandes icônes rock n’étaient pas du tout viriles. Elles ont joué avec leur féminité. Historiquement je montre que le rock ne doit pas tout aux hommes. »

Le podcast Onlike présente

Épisode 20 – SOPHIE ROSEMONT

La journaliste Sophie Rosemont publie 'Girls Rock' un livre sur les femmes et le rock, récit de destins croisés de femmes extra-ordinaires. C'est l'occasion de parler de son propre parcours de journaliste culturelle.

Les playlists proposées dans le livre sont disponibles sur toutes les plateformes via Soundsgood

Girls Rock (Nil éditions), en librairies le 14 mars 2019

photo © Patrice Normand

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici