Podcast Onlike épisode 6 - Fantomes

Podcast Onlike épisode 6 – Fantomes

Paul et Mus sont mus par un impérieux besoin de kiffer et de se sentir exister. Ensemble ils forment le jeune duo Fantomes. Alors que la scène française actuelle est dominée par un mélange de pop synthétique et de variété, eux ils font du bon vieux rock des familles. Direction la Californie. Dans ce 6e épisode d'Onlike (déjà!) on en apprend un peu plus sur ces deux romantiques de la vie. Des insatiables qui sont actuellement occupés à enregistrer leur premier album. Enjoy.

Et tu sais quoi ? j’ai bu une limonade maison avec les Fantomes. C’était au Café de l’Industrie près de Bastille dans le 11e.

Le podcast Onlike présente

Épisode 6 – Fantomes

C'est l'histoire de deux barmen qui partageaient les mêmes goûts musicaux et la même envie de faire de la musique sans pression, juste pour le kiff.

Mais encore ?

Les Fantomes, Paul et Mus donc, ont dit des choses très intelligentes. Et moi j’ai tout enregistré. Je n’ai aucun mérite. Ils ont parlé du romantisme de la vie et dit que :

« Les tendances en musique c’est cyclique comme la mode, aujourd’hui c’est la pop française. Demain ce sera peut être le rock français ou anglophone à nouveau. »

J’apprends énormément grâce à ce podcast, et pas simplement sur le plan technique. J’apprends à écouter les éclats de voix comme les silences. J’apprends à entendre. C’est fou comme la voix en dit plus que ce que ne contiennent les paroles. Ce n’est pas tant les choses que l’on dit qui comptent que la manière dont on les dit. Enregistrez vous, écoutez vous, analysez cette voix. Ainsi vous apprendrez à accepter ce que vous n’avez pas choisi : le son que vous dégagez, le son de votre voix. C’est comme un diamant brut que l’on peut tailler puis transformer. Je suis éblouie autant qu’ébahie par tout ce que l’on peut apprendre d’une personne rien qu’en écoutant le son de sa voix à un instant T. Les émotions qui la dominent, son état physique aussi. Dans cet entretien, je m’agace à couper la parole à mes invités, beaucoup trop. Ca c’est quand je suis surexcitée. Je suis troublée par ce lieu, le Café de l’Industrie, un endroit où la vie ne s’est pas arrêtée pour nous, un endroit qui vibre des tintements de la vaisselle et des fous rires. Je suis venue à la hâte. Le rendez-vous a été fixé rapidement la veille. Il y a beaucoup d’appels de dernière minute dans la musique et les arts en général. Il faut être prêt à cueillir l’artiste, et faire fructifier sa parole, quelque soit notre propre état émotionnel. Je termine ici mon laius très personnel. J’ai kiffé ce moment. Ils m’ont fait croire qu’ils l’ont kiffé aussi. Ils kiffent au moins ces choses dont ils m’ont parlé.

Les likes de Fantomes :

Ecoute et déroule la description de l’épisode pour en savoir plus. Les extraits musicaux diffusés y sont listés. Si tu as un avis pertinent sur ce podcast et cet épisode en particulier, tu peux oser m’écrire à l’adresse indiquée ou sur les réseaux sociaux. Bisou

Fantomes est ici.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici