Onlike Awards 2015

Onlike Awards 2015

Voilà, on y est. Dépouillement des bulletins, décisions drastiques, choix éditoriaux assumés : le moment de dresser le portrait de l’année 2015 par Onlike est arrivé. Des surprises, des évidences, de l’inédit, et un constat : même si 2015 aura pour beaucoup été synonyme d’année pourrie, en ce qui concerne la culture, c’était une grande année. En voici les arguments.

Album de l’année : Tame Impala – Currents et Sufjan Stevens – Carrie & Lowell (ex aequo)

A l’inverse d’une année 2014 qui avait vu le sacre de The Antlers presque par défaut (on exagère, c’est un magnifique album) c’est tout l’inverse qui s’est produit pour 2015, un cru de grande qualité. Et au final, impossible de départager deux albums radicalement différents mais tout aussi exceptionnels. D’un côté, l’extravagance géniale des Australiens de Tame Impala qui, avec Currents, ont offert LE disque psyché-rock… pop par excellence. De l’autre, cette extraordinaire apogée dans la carrière de Sufjan Stevens que constitue Carrie & Lowell, album intimiste, émouvant, tout simplement beau ; avec ce côté intemporel qui colle aux grandes oeuvres. De la grande Musique sans comparaison aucune et donc, pour la première fois depuis les Onlike Awards, un titre d’album de l’année accordé ex-aequo. Sans regret.

Spoiler : 2016 s’annonce tout aussi riche.

Chanson de l’année : Foals – What Went Down

Parfois, le titre de chanson de l’année sert de lot de consolation pour un artiste qui n’a pas remporté l’award de l’album. C’est incontestablement avec Foals, qui a délivré en 2015 un grand disque (de nouveau). What Went Down, chanson éponyme qui en fait l’ouverture, est une jolie démonstration de la puissance lyrique brute dont est capable le groupe.

Film de l’année : Mad Max: Fury Road

Mad Max : Fury Road, première bande annonce uppercut

« La réponse attendue d’un cinéaste de 70 ans face à la jeune garde de l’entertainment musclé« . Mad Max a créé l’événement en offrant une oeuvre radicalement originale, pleine d’inventivité et d’intensité (ainsi qu’un surprenant féminisme que l’on n’attendait pas à ce niveau). Bref, une pépite dans un genre qui tourne souvent en rond : le film d’action. Chapeau M. Miller.

Série de l’année : Mr Robot

mr_robot_fuck_society

Une année exceptionnelle, également sur les séries. Et c’est une vraie surprise qui a débarqué sans prévenir sur USA Network : Mr Robot. L’histoire d’un jeune génie de l’informatique qui se prend à rêver d’un monde sans système financier, et se prend aussi les doigts dans un engrenage dangereux. Notre résumé ici.

Mr Robot l’emporte devant Sense8 (autre nouveauté, côté Netflix), Fargo (saison 2, Netflix encore), Daredevil (nouveauté, toujours Netflix) et The Leftovers (saison 2, HBO).

Jeu vidéo de l’année : Life is Strange

lifeisstrange

Ouf, on s’en sort bien. On a évité l’énième suite (Fallout, Metal Gear, Call of Duty, Assassin’s Creed…). Alors certes, derrière Life is Strange il y a quand même le nom de Square Enix, ce qui n’est pas n’importe qui. Mais il y a surtout le studio français Dontnod (tiens, un palindrome…), qui a réussi à séduire le monde du jeu vidéo avec l’aventure de Maxine Caulfield, l’étudiante en photographie qui a le pouvoir de remonter le temps et va enquêter sur la disparition d’une amie. Un jeu narratif en cinq épisode qui a tenu en haleine les gamers durant toutes l’année 2015.

Site de l’année : Spotify

spotify

Oui c’est vrai, de plus en plus, derrière le titre de « site de l’année » il y a souvent une appli mobile qui se cache. C’est vrai aussi que Spotify aurait pu gagner ce titre il y a quelques temps maintenant. Mais contre vents et marées, critiques et boycotts, Spotify s’impose et se développe. Le running, la vidéo à venir, l’incroyable playlist « Découvertes de la semaine » taillée sur mesure pour chaque personne, et un côté addictif : goutez à Spotify Premium et vous ne pourrez plus vous en passer (il suffit de regarder les tweets pour s’en rendre compte).

Et maintenant, place au présent, 2016 : le décompte a déjà commencé, les premiers noms notables sont déjà tombés. On les garde précieusement au chaud dans un coin pour la prochaine édition des Onlike Awards.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici