Teddy et son Top Musical 2014

Teddy et son Top Musical 2014

Normalement, vous me voyez plutôt écrire pour la catégorie Cinéma de Onlike. Voire parfois pour les Séries. Je ne compte que deux articles dans la catégorie Musique. Autant dire que je ne suis pas un passionné de musique. Je laisse cela à mes collègues spécialistes (ils sont top). Mais tout de même, je suis de manière régulière les actualités musicales tout au long de l’année. Notamment grâce à Onlike, les sons de la semaine et les nouvelles chroniques d’album. Je ne citerai aucun autre site culturel. Même pas les chroniques musicales de JD Beauvallet pour Les Inrocks. Bref, de nombreux sons m’ont marqué tout au long de l’année. Comme l’année précédente. Mais pour 2014, j’ai décidé de changer un détail. Ce ne sera pas un top 20, mais un top 27. Parce c’est comme ça, et puis c’est tout. Une chose n’a pas changé : la limite d’un son par artistes. Bon, après tout ce blabla introductif, il est temps de dévoiler ce classement des sons qui m’ont renversés (bien entendu, je commence par la fin, parce que c’est plus drôle).

27. REAL ESTATE : Horizon (lien)
26. I ME MINE : Waiting for Summer (lien)
25. THE BLACK KEYS : Just Got to Be (lien)
24. FEAR OF MEN : Descent (lien)
23. ALOE BLACC : The Man (lien)
22. KASABIAN : Stevie (lien)
21. ANNA CALVI, DAVID BYRNE : Strange Weather (lien)
20. STRAND OF OAKS : Goshen ’97 (lien)
19. CHRISTINE AND THE QUEENS : Saint Claude (lien)
18. EUGENE MCGUINNESS : Lion (lien)
17. MAJOR LAZER, PHARRELL WILLIAMS : Aerosol Can (lien)
16. ZAZ : Champs Elysées (lien)
15. BROKEN BELLS : After the Disco (lien)
14. HAMILTON LEITHAUSER : Alexandra (lien)
13. BANKS : Beggin For Thread (lien)
12. LIA ICES : Higher (lien)
11. THE KOOKS : Forgive & Forget (lien)

10. SIA : Chandelier
Je me demande s’il y a encore besoin de parler de Sia. Ce titre a fait le tour de la planète, de même que sa performance lors d’un concert. C’est sûr qu’une artiste qui passe son temps cachée et dos tourné par rapport à son public, c’est resté dans les têtes. Mais son titre Chandelier est également resté dans les esprits. Sa voix et la chorégraphie du clip sont déjà considérées parmi les plus grandes prestations de l’année. Alors elle est forcément dans mon top ten, car je fus conquis. Tout de même, j’ai préféré neuf autres titres.

9. OLD 97’S : Let’s Get Drunk & Get It On
Country alternatif ? Pourquoi pas, ça met toujours la pêche la country, ça donne souvent envie de se ruer sur la piste comme des cinglés. Pour éviter les répétitions et de danser le Madison ou de danser bras dessus bras dessous pendant une heure, une bonne ballade country est également bienvenue. C’est alors que ce son est intégré dans mon top ten. Les paroles viennent s’ajouter à un son prioritaire, qui ne souhaite que nous offrir de la joie et de l’énergie. On ne croirait pas que nous sommes en 2014 avec ce son. Comme un air de retour en arrière, de quelques années ou quelques décennies. Cela dépend des personnes, car ce son a le mérite de pouvoir parler à plusieurs générations. Pulsion et rocambolesque, let’s go !

8. MATT BERNINGER, JOY WILLIAMS : Hush
Titre découvert grâce à la série Turn. Comme quoi, les sons créés pour des bandes originales sont souvent très bonnes. L’année dernière, j’avais le thème du film La vie rêvée de Walter Mitty dans mon top ten. Cette fois, la poésie de la musique est plus mélancolique, presque sombre. On sent une sorte d’épopée sanglante dans le déroulement des paroles. Mais le son ne s’arrête pas à sa poésie mélancolique. La voix féminine apporte un peu de douceur dans le son. Comme une sorte de douceur, qui pourrait faire penser à « la gloire de » tout en n’oubliant pas un côté spectaculaire.

7. LINDSEY STIRLING : Roundtable Rival
Une artiste que j’ai découvert cette année. Pour qu’elle entre dans mon Top Ten, c’est qu’il s’agit d’un vrai coup de coeur. Ce n’est pas le titre que je préfère d’elle, mais bien parmi de ce qu’elle a fait de mieux en 2014. Selon moi. Elle chante rarement, mais elle est une excellente violonniste (ce qu’elle peut faire avec est impressionnant) et une très bonne danseuse. Ses ambitions relèvent des univers qu’elle explore. Entre un remix de Papaoutai avec le groupe Pentatonix, à un thème pour Pokémon, jusqu’aux mélodies romantiques, en passant par la science fiction, … elle nous en fait voir de toutes les couleurs. Là voici ici dans un duo qui m’a beaucoup marqué. Lindsey Stirling prouve une nouvelle fois ici son talent de musicienne, qui lui permet de s’adapter à la musique de nombreux artistes différents.

6. JUNGLE : Time
Le choix était compliqué, non pas de savoir si j’allai intégrer Jungle dans mon top ten, mais de savoir quel son prendre. Je le répète, je me limite à un titre par artiste dans ce classement élargi à 27. Concernant Jungle, j’ai beaucoup hésité avec Earnin’ et son rythme magique. Mais le côté intemporel et progressif de Time fut une partie de la décision. Même si j’aime l’idée de la chorégraphie dans le gymnase, qui ne fut pas conquis par les deux hommes âgés s’affrontant pour finir par danser ensemble ?

5. PENTATONIX : Rather Be
Oui, un groupe qui a gagné un concours télévisuel de musique (aux USA) est dans mon top five. Mais Pentatonix n’est pas un groupe ordinaire. Depuis 2010, ils en sont déjà à leur troisième album, et second album spécial Noel. Si vous voulez voir l’a cappella d’un autre oeil, mais surtout l’entendre d’une nouvelle oreille, c’est le bon moment pour découvrir Pentatonix. Certes, ils ne font que des reprises, mais ils s’approprient complètement les chansons. Vous n’entendrez plus les sons des Daft Punk de la même oreille, ceci est une promesse. Vous serez (peut-être) tout aussi surpris que moi en sachant que toute la musique est composée par leurs bouches. Je vous laisse désormais savourer comment ces cinq artistes font le travail de dix fois plus.

4. THE FRAY : Wherever This Goes
Une fois n’est pas coutume, The Fray est dans mon top five. J’entends déjà certains crier au n’importe-quoi : « mais ce sont des chansons pour les midinettes qui sont toujours dans la même idée sonore… ». Et si je vous dis que The Fray est considéré comme l’un des meilleurs groupe actuel avec U2 et Coldplay ? De toute manière, ce son prouve une chose : The Fray peut se dégager de sa ligne rythmique initiée par des You found me ou Absolute. Ici, The Fray casse son fond musical habituel et fait un mélange de Give it away, Run for your life et Love don’t die. Donc savoureux.

3. LANA DEL REY : West Coast
Comment dire ? Il n’y a plus besoin de présenter Lana Del Rey. Il n’y a même plus de surprise, elle s’adapte très bien à mes top five, apparemment. Son nouvel album Ultraviolence est tellement sensoriel qu’il résonne encore dans mes tympans. Même si je dois avouer avoir hésité entre Brooklyn Baby et ce titre là pour le top five, les deux seraient à cette troisième place. La fausse tendresse de Lana Del Rey, le lyrisme sombre et la mélancolie délicate font de cet album un must de plus. Je vois Lana Del Rey comme une tigresse qui veut prendre des allures de biche. Comme une colombe qui navigue, sans crier gare, dans le fumée de ses propres sensations. Déjà un classique.

2. LONDON GRAMMAR : Sights
Voilà un groupe que j’ai appris à adorer petit à petit. Découvert en fin d’année dernière, il fut trop tard pour moi de l’intégrer dans mon classement 2013. Mais c’est avec toute logique que London Grammar arrive directement sur mon podium. Ce n’est qu’en deuxième place que je les place, mais ils méritent indéniablement la première place. Vous comprendrez juste après pourquoi ils ne sont pas premiers. De plus, London Grammar ne signe pas ici leur meilleur son, le plus renversant étant peut-être Wasting my young years voire également Nightcall. Dans tous les cas, la voix de Hannah Reid est tellement passionnante qu’on ne peut se lasser d’écouter leurs morceaux. Heureusement que l’Angleterre sait nous offrir autre chose que du rock.

1. COLDPLAY : A Sky Full of Stars
Totalement non nécessaire d’écrire sur Coldplay. Juste, enjoy !