The Shoes @ L'Olympia '12

The Shoes @ L’Olympia ’12

Dur métier que celui d’être l’attraction principale d’une soirée, surtout à L’Olympia (salle-mythique-tout-ça). Et pourtant THE SHOES sont plutôt décontractés avant l’entrée en scène. Ils viennent saluer leurs potes de ROCKY, sympathique première partie qui met tout de suite en jambes et en rythmes (le ton n’est pas très différent de leur suite immédiate, bien joué). Un peu trop cools d’ailleurs, bien dans leur basket (!), THE SHOES étaient donc à la maison (même s’ils semblaient contents de dire qu’ils venaient de Reims, pas de soucis) et ça se sentait.

Et comme attendu, sur les rythmes effrénés et leur succession de tubes en puissance, THE SHOES n’ont laissés aucune chance à une salle surchauffée, bondissante au moindre riff et surtout aux quatres mastodontes de fond de scène, synchronisés au millimètre près. Quatre batteurs physiques et entraînants qui font toute la force de THE SHOES en live, imposant au-dessus des airs et des voix une fuite en avant sur tout le concert. On n’a pas vu le temps passer, et pourtant le groupe a joué l’heure et demie de rigueur.

On pourra regretter un petit manque d’audace, entre les guests et les remerciements, des titres qui auraient pu être largement revus pour du live, mais pour leur passage à l’Olympia THE SHOES a largement rempli le contrat. Reste des transitions à revoir, maladroites et confuses (y compris le rappel), mais on en a pleins les oreilles. C’est ça qui compte.