The Black Keys @ Le Zénith '12

The Black Keys @ Le Zénith ’12

L’annonce d’un concert au Zénith a souvent annoncé un gros hit : KASABIAN, ARCTIC MONKEYS, ARCADE FIRE… Pour ce que nous en savons, la salle réunit depuis quelques temps les groupes les plus tendances. Bien joué, si l’accoustique pêche quelque peu (on adorerait voir les mêmes dans des salles plus petites…), le public répond bien présent à chaque fois. Et pour les BLACK KEYS, c’est une salle comble, chauffée à blanc, qui attendait le duo américain pour un set diablement efficace.

20h. La première partie démarre sans sourciller ; PORTUGAL. THE MAN est aussi un groupe avec un peu d’ancienneté, mais qui doit ici réveiller la fin de journée. Pour une grosse demi heure de set, si on n’a rien à leur enlever leur passage se révèlera quand même anecdotique. La faute à une suite de morceaux pas forcément distincts les uns des autres, et surtout des BLACK KEYS dont on piaffait déjà d’impatience de les voir arriver…

21h20. Après quelques minutes pour se faire désirer (normal), les BLACK KEYS débarquent, prêts à nous en coller une bonne avec dès l’intro Howlin’ For You, un des titres les plus efficaces. Et c’est peu dire, mais en 7 albums le groupe a enchaîné les tubes (connus ou non), et n’a plus qu’à piocher pour nous abreuver de riffs ravageurs. Evidemment, priorité à BROTHERS, l’avant dernier album, et EL CAMINO, sorti le 6 Décembre dernier, qui ne sont pas démunis de munitions, mais ATTACK & RELEASE est aussi bien cité. Accompagné de deux camarades musiciens, le duo enchaîne sans sourciller, inquiétant au passage sur quelques pauses bien longues : on ne sait trop si le batteur Patrick Carney vient de perdre un doigt ou non.. mais continue quand même. Ouf! Délaissant leurs accompagnateurs pour quelques morceaux, les BLACK KEYS confirment quand même que pour faire du bon rock, 2 est un bon chiffre. Terriblement efficaces à eux deux, les BLACK KEYS servent un set de 23 titres sans fatiguer, ni forcément en faire plus (on a l’impression que le passage au Zénith formate terriblement les concerts, jeu-set-match), face à une salle plus que remplie. Peu importe, on est largement rassasiés, ayant l’impression que cela pourrait durer des heures. Et oui, on en redemande!!

La SetList de Lilles (la veille au soir), qui doit ressembler peu ou prou à celle de Paris, non encore confirmée.

 

Crédits Image : Mgcinema