Rock en Seine 2015 - le dimanche : Hot Chip, Alt-J, The Chemical Brothers...

Rock en Seine 2015 – le dimanche : Hot Chip, Alt-J, The Chemical Brothers…

Dimanche 30 août. Pour beaucoup c’est la fin de l’été (même si en vrai il nous reste encore 3 semaines pour espérer du soleil), le dernier jour du dernier festival de la saison. On va croiser des festivaliers enthousiastes (tout le monde n’est pas parti trois semaines en vacances) mais des musiciens fatigués, qui parfois jouent faux, qui parfois chantent faux. Heureusement, tout le monde est là pour faire la fête et profiter d’un temps exceptionnel (il fait bien 35°, j’ai même mis mon chapeau).

17h45 – Hot Chip 

Quelle idée a eu le programmateur de placer Hot Chip à 17h45 ? Sérieusement ! Au Pitchfork il y a 2 ans, ils jouaient vers 23h ou minuit. Mais ce soir, la place du soir est déjà prise. Du coup, ils nous font un concert au son tout pourri, avec beaucoup trop de basses. Heureusement, la version enregistrée est bien meilleure. Je ne vous parle pas des vieux tubes, tout était déjà écrit ici. Started Right et Need You Know fonctionnent très bien en live. D’autant que mes voisins fumaient des substances hallucinogènes. Parfois j’ai cru écouter des chansons inédites. Le public semblait ravi aussi. Je regrette seulement l’absence de Why Make Sense?

19h – Jungle

C’est le groupe qu’il est bon d’écouter de loin parce qu’au final on dirait qu’il joue 8 fois la même chanson. Heureusement cette chanson est plutôt cool. Mais on a vite fait de passer à autre chose

20h – Tame Impala

C’est le groupe que j’ai délibérément loupé, avec un peu de regret malgré tout. Vus à Lisbonne il y a deux ans, le son était mauvais, eux presque autistes. Mais il paraît qu’ils ont changé, plus détendus.

 

Tame Impala 😱💜💙 #Tameimpala #rockenseine #music #amazing #lemotiondusiecle

A photo posted by Lorenza Vincent-Lasbats (@lorenzavl) on

 

21h – Alt-J 

C’est le groupe le plus éprouvé par cette saison de festival. On les sent fatigué, ils ne sont pas toujours justes. Je n’ai pas vraiment accroché au nouvel album. Dans le public, ce sont les chansons dynamiques ou issues du premier album comme Fitzpleasure qui dynamisent le public. A mi-set, j’abandonne. Pas complètement convaincue, puis je ne voyais rien, puis faudrait pas rater le début du prochain set !

22h – The Chemical Brothers

Ça commence dans le noir, avec un truc cool, une reprise des Beatles. Et là bam ! Hey Boy, Hey Girl qui démarre et lance les hostilités visuelles (spots dans tous les sens, vidéos oniriques et barrées). Voilà le génie. Les mecs ont compris qu’il faut choper le festivalier de suite, le tenir et lui balancer 1h30 de (block rocking) beats dans les oreilles pour qu’enfin son corps ne répondent plus à son cerveau mais au son uniquement. Ça a marché, le public est en transe, il est venu pour ça, il a besoin de ça avant la rentrée. On devine un tas de tubes du duo anglais mais moi je reste comblée par la clôture : Galvanize, mon titre préféré.

 

 

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici