Breton @ La Gaîté Lyrique 2012

Breton @ La Gaîté Lyrique 2012

La sensation Breton n’a pas usurpé sa réputation en se produisant à nouveau à La Gaîté Lyrique, « lieu de culture digitale et de musiques actuelles », un an après ses débuts. Et comme le souligne Roman Rappak (s’exprimant quasi-exclusivement en français durant tout le concert), du chemin a été parcouru : un album très remarqué et des prestations scéniques séduisantes, tout était réuni dans un cadre idéal pour une soirée « tympans et prunelles ».

photo Instagram @juliendiers

Car lumières stroboscopiques et séquences d’images en boucle sur le grand écran du fond de scène donnaient un aspect psychédélique à certains titres. Des titres pas toujours immédiatement reconnaissables, d’ailleurs, largement calibrés pour le live. Exception notable : l’excellent Jostle, attendu comme une libération, qui a fait définitivement basculer le concert dans une ambiance dancefloor mais aussi beaucoup moins froide que lors du début. On n’allait d’ailleurs pas être déçus : entre nouveaux titres et final en apothéose (après un petit rappel), Breton donnait comme à son habitude rendez-vous avec ses fans, pour un after, pour un prochain concert, pour un prochain album, et évidemment pour entretenir l’aura dont le groupe bénéficie actuellement. Sans doute en partie grâce à Ian Patterson en concert (qui arborait ce soir-là un audacieux t-shirt « God bless Sasha Grey »), ne tenant pas en place à son sampler et n’hésitant pas à descendre hurler dans la foule.

Breton, c’est finalement ce subtil mélange entre côté frime et chaleur humaine. Improbable sur le papier, et pourtant vécu en direct.