3 jours @ Beauregard '12

3 jours @ Beauregard ’12

Vous avez fait quoi de votre week-end, vous ? Parce que moi j’ai bravé la pluie normande pour 3 jours en direction de Caen puis on tourne à droite en direction du château de Beauregard et de son personnage emblématique mais fictif John. Donc tout ce qui sera dit ici sera forcement « Approved by John B. ».

Première impression, l’organisation générale. Rien à redire, depuis le temps que le festival tourne, maintenant c’est nickel. Il y a même les navettes aller-retour du centre ville de Caen au festival donc petit conseil futur, pensez à y aller avec les transports publics plutôt que de vous taper des bouchons monstrueux. Ah oui, les navettes sont gratuites.

Sinon les concerts, 3 têtes d’affiche (une par jour pour les matheux) à savoir Shaka Ponk, Gossip et Franz Ferdinand. On y reviendra plus tard mais il faut faire un classement non officiel sinon c’est pas drôle: en 1 Franz Ferdinand, en 2 F. F. et en 3 F. Ferdinand.

Détaillons quand même un peu le reste des artistes…

VENDREDI

Arrivée sur le site en retard donc zappage du premier artiste, O. Depardon, mais j’étais là pour la jolie chemise à fleur du leader de The Lanskies. Un amuse-bouche agréable, j’étais plus occupé à repérer les lieux que passionné par son absence de jeu scénique. Cependant un fond sonore sympa. Ensuite on court sur le scène B parce que les concerts s’enchainent sans pause entre les 2 scènes du festival distantes d’au moins 50 mètres mais ça paraît super super long quand on a les pieds dans la boue (je reviendrai sur ce point plus tard). Donc scène B et Miossec ; surprise agréable, la voix est rageuse, toujours rauque et une prestation scandée par la foule à coup de « Yeahhhhhh »!! On est tous d’accord, Miossec en live pendant 1h c’est sympa. Puis on recourt voir Killing Joke (Wikipédia a dit que PearlJam, Nirvana et d’autres se sont inspirés d’eux donc ça doit être bien), groupe de la fin des années 70… Bon bah j’ai recommencé à repérer les lieux. Oui c’est super grand Beauregard !! Ensuite on recourt pas car j’avais pris de l’avance pour Selah Sue et c’est bien. N’étant pas grand fan, je ne m’étendrai pas. Dionysos… faut avouer que rentrer sur scène avec la musique de Star Wars, tout de suite ça calme et leur « Song for Jedi » fait sauter même le dandy moderne. Mais pas le temps de voir la fin si je veux être bien placé pour Shaka Ponk… Badaboom, « On est les Shaka Ponk! » et on va mettre le feu. Contrat respecté, juste dommage que ce soit surtout une promo du dernier album plutôt qu’un mix de leurs chansons. Mais bon, on va pas se plaindre non plus, c’est un vrai groupe de scène avec slam du public et du chanteur donc gros son, bon son et rock baby!! Après c’est forcément dur pour les autres de tenir le rythme à savoir The Kills, Superpoze (excellent) et Metronomy.

SAMEDI

Alors grosse journée de m***** car il a plu environ 3 lacs pendant 50 minutes soit l’équivalent d’une grosse mare aux canards géante. Donc sur la journée on retiendra Lea Solex, Other Lives, Izia qui est juste une boule d’énergie acide géniale sur scène, Kaiser Chiefs qui a la palme du meilleur show du festival à coup de « je grimpe sur à peu près tout ce que je trouve », Jean-Louis Aubert qui reprend tout ce qui à fait la une de la bande FM donc forcément ça fonctionne et Orelsan mais dans la boue j’ai écourté un peu ma soirée pour aller prendre une douche. Bon je n’ai pas parlé de Gossip, voix réellement extraordinaire, beaucoup d’énergie, une foule en ébullition de voir tant de boue mais je m’avoue un peu déçu au final. Parce que quitte à écouter une chanson presque comme dans l’album autant le faire chez soi sans avoir à patauger dans la mélasse. Néanmoins grosse grosse performance vocale mais je m’attendais à plus.

DIMANCHE

Il fait beau et l’organisation à mis du foin par terre, du coup on a de la boue qui colle plutôt que d’avoir juste de la boue liquide, c’est beaucoup mieux. Non vraiment, l’écorce c’est mieux : John essaie d’y penser l’année prochaine, sinon je te boycotte mon gars. Niveau programmation, meilleure journée pour moi, Dutronc fils, Brigitte (je n’adhère pas, pardon les filles), Garbage toujours dans la course, Camille impressionnante, Pony Pony Run Run qui est une excellente surprise car beaucoup plus évolué que l’album, plus de recherche, plus d’instruments … bien quoi!! et Paul Kalkbrenner qui fait la cuisine techno tout seul devant sa platine. Mais comment ne pas terminer par THE révélation live pour moi, les moustachus de Franz Ferdinand!!!!!!!! Que dire si ce n’est que vu que vous avez fait 3 chansons inédites, vous me dites quand vous faites une tournée car j’achète la place quelque soit le prix. Présence scénique, gros son, communication avec le public, participation, essai de mots en français, tubes à gogo, on lâche les instruments et on se met à 4 sur la batterie pour un quatuor de 10 minutes endiablé, on fait un rappel, on fait sauter la foule hystérique… Au total, on a le gros groupe qui sort du lot du festival.

Après, et bien on dort beaucoup et on patiente jusqu’au prochain festival.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici