R.E.M. - Accelerate

R.E.M. – Accelerate

Avis très mitigé! En fait, dès le départ je n’ai pas tellement apprécié la méthode de la mise à disposition de leur album Accelerate sur iLike, puis maintenant sur Facebook. Et désormais c’est son contenu (musical) qui me laisse dubitatif. On ne s’attendait pas forcément à un REM nerveux, vindicatif. Alors certes, la démarche est à applaudir : le groupe casse la routine une nouvelle fois, et surprend. Mais au-delà du fait qu’il s’agit d’un nom respectable, respecté, et même mythique, il faut se pencher sur sa musique, abstraction faite de l’étiquette REM. Et là, comme tout disque, on aime ou pas.

Force est de constater que REM n’a pas construit sa légende sur des morceaux enragés : Everybody Hurts, Losing My Religion, Daysleeper… alors le coup d’accélérateur de ce nouvel album est un pari risqué. Quelquefois réussi néanmoins, avec Supernatural superserious très bien choisi au lancement, ou Mr Richards un peu plus loin. Mais le démarrage du disque avec Living well is the best revenge, s’il a le mérite de jouer franc-jeu sur la tonalité de l’album, peut aussi être le titre déroutant qui grave la première impression dans l’esprit de l’auditeur. Une impression qui ne s’efface pas forcément rapidement…

Plus que jamais, REM nous met face aux diverses situations possibles lors de la sortie d’un nouvel album:

  • vous êtes fan de REM et vous adorez Accelerate (avec peut-être un petit manque de recul ?)
  • vous êtes fan de REM mais dérouté par Accelerate (mon cas)
  • vous n’êtes pas fan de REM mais Accelerate vous plaît
  • vous n’êtes pas fan de REM et ce n’est pas Accelerate qui va vous faire changer d’avis

On finit comme d’habitude avec la tracklist de l’album :

  1. Living well is the best revenge
  2. Man-sized wreath
  3. Supernatural superserious
  4. Hollow man
  5. Houston
  6. Accelerate
  7. Until the day is done
  8. Mr Richards
  9. Sing for the submarine
  10. Horse to water
  11. I’m gonna DJ
2.5 / 5