Foals - Antidotes

Foals – Antidotes

La voici enfin dans les bacs, la « sensation » Foals. Et c’est vrai qu’elle était attendue comme rarement. Antidotes, c’est un peu l’album coup de poing de 2008 que l’on a fait monter en puissance depuis l’année dernière histoire de créer un buzz assez conséquent. Mais ce buzz-ci, il avait de la matière, et notamment son single Hummer détonant. D’ailleurs, c’est à la surprise générale que l’on apprenait que Hummer (comme un autre single, Mathletics) ne ferait pas partie de la tracklist de l’album… un pari risqué doublé d’une inquiétude légitime.

On a ensuite connu Balloons, toujours dans le même genre. Un genre bien particulier, il faut l’avouer : de l’indie-rock-électronique-expérimental-alternatif. Un mélange faisant penser à une autre sensation, Klaxons, en 2007. Mais Foals réussit à imposer sa marque sonore : des successions de notes de guitares courtes et aiguës bien reconnaissables. Sans parler de leur look…

Alors, Antidotes, voilà bien un album thérapeutique pour qui cherche une vraie nouveauté. Les titres s’enchainent et se renouvellent sans cesse grâce à une parfaite maîtrise des cassures (de rythme) comme on peut l’entendre sur Olympic Airways ou Two Steps, Twice, ou même d’excellentes accélérations sur Heavy Water. Le groupe parvient même à placer un peu de mélancolie dans leur style si particulier (Big Big Love (Fig. 2)).

Mais résumer l’album aux quelques pistes citées serait une erreur. Il est bien plus complexe qu’il n’y parait, et chaque morceau est une facette de l’ensemble. C’est d’ailleurs le seul reproche à formuler sur la commercialisation : pour ne pas frustrer les amateurs, Antidotes est disponible en version bonus comprenant un second disque où l’on trouve notamment Hummer, Mathletics, et divers extraits d’un concert. Ce mélange n’est pas forcément des plus pertinents alors que quelques pistes en plus seulement auraient suffi à rendre le premier disque parfait.

En conclusion, ne boudons pas notre plaisir : Antidotes, c’est bel et bien le nouveau son de 2008. Il n’est bien sûr pas consensuel, mais loin des revivals servis plusieurs fois par mois, il a cette qualité énorme et si rare : il fait avancer la Musique.

  1. The French Open
  2. Cassius
  3. Red Socks Pugie
  4. Olympic Airways
  5. Electric Bloom
  6. Balloons
  7. Heavy Water
  8. Two Steps, Twice
  9. Big Big Love (Fig. 2)
  10. Like Swimming
  11. Tron

Et le CD Bonus :

  1. Hummer
  2. Astronauts ‘N All
  3. Mathletics
  4. Big Big Love (Fig.1)
  5. XXXXX (Live at Liars Club, Nottingham, Feb 10th 2007)
  6. The French Open (Live at Liars Club, Nottingham, Feb 10th 2007)
  7. Balloons (Live at Liars Club, Nottingham, Feb 10th 2007)
  8. Two Steps Twice (Live at Liars Club, Nottingham, Feb 10th 2007)
  9. Mathletics (Live at Liars Club, Nottingham, Feb 10th 2007)
4.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici