Breton - Other People's Problems

Breton – Other People’s Problems

Breton,  c’est un groupe (ou combo) anglais, débarqué en 2011, adoubé par une grande partie de la critique, créateur d’une musique hybride, à la croisée des genres, portée par une même envie : procurer du rythme à tout prix. Après les premières parties et les festivals, il nous fallait du concret : l’album Other People’s Problems.

Première surprise, le disque est d’un format classique : 11 pistes pour 41 minutes, on s’attendait à de l’originalité (8 titres de 50 minutes ou à l’inverse 17 titres pour une demi-heure). Le reste est à la hauteur de nos espérances : chaotique et débridé. Breton balance ses tempos en rafale — surtout sur le début de l’album — mais n’est jamais aussi performant que lorsqu’il les maîtrise (2 Years, Governing Correctly, Ghost Note…), allant même jusqu’à côtoyer l’excellence math-rock des Foals (première période) sur Wood and Plastic ou dans une moindre mesure Jostle.

Mélange d’électro-rock, post-rock parfois dance parfois trip-hop, l’ensemble est parfaitement réussi. Other People’s Problems est un album complexe, déroutant, et par certains côtés fatigant, tellement il nous promène d’un genre à un autre à chaque piste. Finalement elles sont bien suffisantes, ces 41 minutes.

4.5 / 5