Arctic Monkeys - Suck It And See

Arctic Monkeys – Suck It And See

En quatre albums (et cinq ans), les Arctic Monkeys ont fait du chemin. Du bruyant Whatever People Say I Am, That’s what I’m not à ce Suck It And See, la transition s’est faite en douceur et les progrès sont nombreux.

D’une constance et d’une qualité inédite pour le groupe, l’album enchaîne les pistes mémorisables dès le début : She’s Thunderstorms, Black Treacle…c’est finalement Brick by Brick, découverte un peu avant l’album, qui paraît légèrement en-dessous des autres. Mais Don’T Sit Down ‘Cause I’Ve Moved Your Chair nous présente un sens du refrain et des variantes de voix d’Alex Turner forts plaisants. Se dégage ainsi l’impression que ce Suck It And See est l’accomplissement parfait des Arctic Monkeys avec le passage par la case The Last Shadow Puppets, l’aventure musicale d’Alex Turner avec son complice Miles Kane.

Pour les autres pépites de cet album, on mentionnera Reckless Serenade, Piledriver Waltz et last but not least, le dernier titre The Blond-O-Sonic Shimmer Trap qui clôture le tout en beauté.

« Maturité » semble être le maître-mot entourant Suck It And See. Non pas pour faire démériter les albums précédents, mais plutôt pour qualifier ce sentiment d’avoir vu grandir le groupe devant nos yeux, et nos oreilles.

3.5 / 5