Agar Agar, le duo français qui a du chien

Agar Agar, le duo français qui a du chien

Presque deux ans jour pour jour après la sortie de son EP, le duo Agar Agar publie son premier album The Dog and The Future. Le duo "le plus mordant" de la scène française sera en concert à l'Olympia ce jeudi 6 décembre pour interpréter en live les titres de ce nouvel album.

Le duo « le plus mordant » de la scène française sera en concert à l’Olympia ce jeudi 6 décembre. Mais qui sont ils ? Clara Cappagli et Armand Bultheel forment le duo Agar Agar depuis 2014/2015, année durant laquelle ils se rencontrent à l’école d’art de Cergy. Cette école est le terrain fertile qui verra naître la chanson « Prettiest Virgin » au printemps 2016 : un riff de clavier polyphonique et un kick auxquels s’ajoute la voix suave et ensorceleuse de Clara. La formule électro pop minimaliste d’influence eighties fait mouche. Alors qu’ils sont encore étudiants et artistes en gestation, leur vie prend un autre tournant sur le plan artistique. Grâce à cette chanson ils sont reperés par les Inrocks et remportent le concours des Inrocks lab 2016. Dans la foulée il publient également d’autres titres qui sont réunis avec « Prettiest Virgin » sur l’EP Cardan signé chez Cracki records (le label parisien de Saint DX, Folamour…). Presque deux ans jour pour jour après la sortie de son EP, le duo Agar Agar publie son premier album The Dog and The Future dont la pochette au couleurs vives et aux formes géométiques n’est pas sans rappeler les oeuvres d’un certain Magritte.

Mû par l’envie d’expérimenter, Agar Agar pousse encore plus loin son travail avec les synthétiseurs, les boites à rythme et les nuances de voix comprenant des échos, des saturations et des résonnances. Les deux premiers singles de l’album, respectivement « Fangs Out » (Crocs dehors) et « Sorry About the Carpet » (Désolé pour le tapis) nous plongent dans une atmosphère différente mais toujours avec cette cohérence d’ensemble. Les cris de chien-loup dans « Fangs Out » instaurent un climat plus angoissant que l’on retrouve aussi dans le clip. L’actrice Garance Marillier y tient le rôle principal (actrice principale du film français Grave avec des scènes de canibalisme). Affublée de lunettes de réalité virtuelle elle bascule dans la peau d’un loup sauvage. Le clip de « Sorry About The Carpet » fut quant à lui réalisé dans un tout autre genre visuel. Le tapis est ici la métaphore d’une relation amoureuse abimée et menacée par les non dits, tout ce qui est mis sous le tapis. On y voit Clara et Armand en train de saccager continuellement un même modèle de tapis qu’ils empilent après chaque nouvelle tache. Cette chanson fut le second extrait de l’album dévoilé par Agar Agar en juin 2018.

Sur tous les autres titres de cet abum on retrouve toujours les synthés, désormais marque de fabrique du duo qui n’hésite pas à en user et abuser. Certaines chansons comportent des passages clamés voire parlés comme sur « Shivers ». Il y a aussi des titres plus audacieux comme « Lunatic Fight Jungle » où Clara pousse des petits cris à la limite de la saturation, rappellant les petits cris de Cata Pirata sur certaines chansons de Skip & Die. « Gigi song » est une ballade calme qui constitue une sorte de break au milieu de l’album qui se termine avec le titre instrumental « Schlaflied für Gestern » (littéralement Berceuse pour hier).

Clara et Armand forment un duo frais et surtout audacieux. Parmi tout ce qui se fait sur la scène actuelle en France, Agar Agar est unique en son genre. C’est à voir à l’Olympia ce jeudi. Pour en savoir plus

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici