Twitter ? ça ne marchera jamais !

Twitter ? ça ne marchera jamais !

21 mars 2016 : Twitter fête ses 10 ans. Le réseau social oscille entre un profond amour de ses utilisateurs réguliers, et une défiance du grand public (qui fait stagner le nombre d’actifs), sans parler de la pression exercée par les investisseurs sur la direction de Twitter pour le rendre de plus en plus rentable. L’entreprise est donc, quelque part, dans la tourmente. Mais le site, lui, s’est imposé au fil des années comme un canal primordial de communication et d’actualité. Pourtant, rien ne le laissait supposer, comme en témoignent les débuts du projet, qui ont été froidement accueillis par les analystes. L’occasion de se replonger dans un démarrage assez poussif, mais qui laissait déjà entrevoir le potentiel de Twitter comme source d’actualité en direct.

Naissance de Twttr

Joie de l’internet et des archives. Juillet 2006, Techcrunch relate qu’un nouveau service est lancé, il s’appelle twttr. Son principe est assez original : communiquer par courts messages textes de 140 caractères, qui sont envoyés simultanément à un groupe de personnes qui vous suivent. Evidemment vous avez deviné que Twttr est l’ancienne dénomination de Twitter.

Odeo released a new service today called Twttr, which is a sort of “group send” SMS application. Each person controls their own network of friends. When any of them send a text message to “40404,” all of his or her friends see the message via sms. This launched officially today, and a few select insiders were playing with the service at the Valleyschwag party in San Francisco last night.

People are using it to send messages like “Cleaning my apartment” and “Hungry”. You can also add friends via text message, nudge friends, etc. It really a social network around text messaging – and is very similar to another service called Dodgeball.

Users can also post and view messages on the Twttr website, turn off text messages from certain people, turn off messages altogether, etc. There is also a status widget available that can be placed on a website.

I like the service although I was not able to sign up for it myself (someone added me at the same time I tried to register directly, the result was lockout of my phone number). I’ve been playing around with someone else’s account until I can figure out how to get my number sorted out.

There is also a privacy issue with Twttr. Every user has a public page that shows all of their messages. Messages from that person’s extended network are also public. I imagine most users are not going to want to have all of their Twttr messages published on a public website.

If this was a new startup, a one or two person shop, I’d give it a thumbs up for innovation and good execution on a simple but viral idea.

But the fact that this is coming from Odeo makes me wonder – what is this company doing to make their core offering compelling? How do their shareholders feel about side projects like Twttr when their primary product line is, besides the excellent design, a total snoozer?

Tout le monde est dubitatif, Techcrunch notamment, qui parle de problèmes de confidentialité évidents (et les SMS qui affluent, si vous avez également connu Twitter à ses débuts, quand on recevait tous les tweets par téléphone, y compris en France). Petit florilège des commentaires trouvés sur le web en 2006 :

  • Pas innovant ni original. Twttr est un désastre dès le départ…
  • Odeo est un échec dès le départ […] et maintenant voici Twttr, une idée encore plus stupide sans modèle économique…
  • Je ne comprends pas l’intérêt de mettre des SMS sur une page publique ou de rendre public les SMS de mon réseau.
  • Bien qu’intéressant, Twttr ne semble pas avoir la moindre application concrète.

Des années plus tard, tout le monde ou presque connaît Twitter, une entreprise qui pèse désormais plusieurs milliards de dollars alors que très peu de gens y croyaient. Et pourtant dès son lancement, regardez Twttr en action lors d’un léger tremblement de terre en Californie ; exactement le même genre de timeline que l’on trouve aujourd’hui pour les tendances ou trending topics :

twttr-screen

Twitter est apparu pour la première fois sur Onlike en avril 2007, dans une brève mentionnant deux autres services (Blogasty et Tapefailure). Le compte a été ouvert le 7 août 2007 et il est toujours actif bien sûr : twitter.com/onlike

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici