Lancement de Movieswap, la brocante cinéma connectée de Vodkaster
SWAP SWAP SWAP

Lancement de Movieswap, la brocante cinéma connectée de Vodkaster

Le cinéma cherche encore la formule magique pour rapprocher le spectateur des films disponibles. La musique l’a fait avec Spotify et autres Deezer, catalogues très riches avec abonnement pour emporter ses artistes préférés partout. L’industrie audiovisuelle, bloquée par différentes règles juridiques, n’a pas encore de modèles totalement efficaces, et doit faire avec l’hégémonie de services souvent américains (qui a dit Netflix ? HBO ? Hulu ?) aux catalogues massifs mais incomplets pour le spécialiste. Aujourd’hui aucune plateforme ne peut se vanter d’être exhaustive, et l’utilisateur doit jongler pour trouver son film ou sa série préférée. Ou préférer le téléchargement illégal, dont le catalogue est par défaut le plus conséquent.

Chez les français de Vodkaster, la solution viendrait des spectateurs… et de leur DVDthèque : le site de mini-critiques en ligne a lancé voici deux ans un service de visionnage dématérialisé, alimenter par des films achetés en physique. La bonne vieille vidéo n’a pas encore dit son dernier mot. Principe simple, on envoie ses films par la poste, ils sont numérisés, et vous pouvez ensuite les lire en ligne (aidé par VLC) ou les revendre. Un vidéo-club en ligne, finalement, dont la seule limite pourrait être son alimentation par ses abonnés qui, par le principe, doivent être le plus nombreux possible.

En 2016, ils accélérent le mouvement avec le lancement de Movieswap à l’international. Un service de visionnage de films et séries sur abonnement avec un catalogue (théorique) colossal, où le spectateur peut faire numériser ses films, et ensuite les échanger avec la communauté.  Le service sera dispo sur Mac, PC, tablettes et sur la TV via une clé HDMI (intitulée SwapStick). A l’usage aussi simple que Netflix (un catalogue de contenus avec des catégories, on sélectionne, on fait play, c’est parti !). Il ne sera même pas obligatoire d’envoyer ses propres DVDs : en se créant un compte le service vous envoie un DVD cadeau à « swapper » à l’infini. En revanche ceux qui enverront leurs DVDs seront récompensés avec des mois d’abonnements gratuits, tout comme les passionnés participant à la campagne de crowdfunding #FreeTheMovies, qui vient de se lancer, auront un accès privilégié au service.

Movieswap_stock

Limitations importantes, la richesse du catalogue dépendra des utilisateurs même, et l’absence de HD (on parle ici de DVD…) peut freiner pour les plus grands écrans. Le service ne sera pas géolocalisé par pays ou zone, mais le site vous poussera des contenus prévus pour votre langue, etc… A l’époque des algorithmes, tout est possible !

Comme le précise David Honnorat, co-fondateur de Movieswap (et de Vodkaster) : « le fondement juridique c’est l’échange de propriété et la lecture à distance. On s’appuie sur la First-sale Doctrine et le Fair Use. Notre but c’est de faire évoluer le système. L’offre légale est aujourd’hui indigne de ce que permet la technologie en terme d’accès au catalogue. L’offre doit absolument évoluer comme ça a été le cas il y a quelques années dans la musique avec l’arrivée des Deezer, Spotify and co. » Une envie d’innovation, quitte à bousculer la fameuse chronologie des médias, et qui n’ignore pas totalement les acteurs de la filière. Movieswap va se lancer avant tout pour prouver que d’autres modèles peuvent exister, les intérêts pouvant converger par la suite avec les professionnels (pour proposer plus de contenus, possibilité de télécharger son film, la HD, etc…), une fois cette période d’essai passée. Lancement prévu début 2017.

Reste à savoir si Movieswap trouvera sa place à côté des services de streaming en ligne, déjà très populaires et qui ne nécessitent pas autant d’actions à mener avant d’appuyer sur « play », mais n’ont pas une visée aussi universelle sur leur catalogue (Netflix n’arrêtant pas d’ajouter, mais aussi d’enlever, des films ou séries sur son site, par exemple). La réponse des différents ayant-droits sur ce type de plateforme communautaire et innovante ne serait pas non plus inintéressante…

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici