[Test] Plateformes VOD, épisode 1 : la box Videofutur

[Test] Plateformes VOD, épisode 1 : la box Videofutur

Nota bene : Vidéofutur existe toujours, oui merci, et propose outre un service de VOD classique (via leur site ou votre télévision) une box. C’est celle-ci que nous avons testée ici.

INSTALLATION

Forcément, qui dit box dit câble. Tout est livré et ne demande pas grande réflexion : un HDMI pour la télévision, une connexion internet et le tour est joué. Ethernet et Wifi sont possibles, et pas de souci pour ce dernier : le service reste fluide. Seul bémol de notre côté, on avait juste oublié de prévoir un câble pour le son. Oui, pour le home cinema. Pour le reste, une fois allumé et le menu Réglages trouvé, le reste se fait assez simplement (notamment le repérage des chaînes Tv).

INTERFACE

Vidéofutur a fait le choix des playlists avec un visuel principal. Si c’est un choix qui simplifie l’interface, on regrette de ne pas avoir d’accès rapide à certaines fonctionnalités (la recherche ou les réglages techniques étant donc éparpillés dans les menus et sous-menus). Au final, c’est un choix qui oblige à savoir directement vers quoi se diriger : nouveautés ? vieux films ? la sélection du mois ? enfants ?

CATALOGUE

Là gros avantage, comme les services de VOD classiques, Vidéofutur fait dans l’actualité. On retrouvera donc des films très récents, ceux sortis ces dernières semaines en vidéo (X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST…). Avec des contenus éditorialisés derrière (sur l’exemple X-Men, les films de la saga sont là), il y a de quoi faire. Le site annonce plus de 20000 titres disponibles (films et séries comprises – la liste est disponible sur leur site). Qui a dit soirée ciné ?

PRIX

L’abonnement à la Box coûte 10 euros par mois, et l’objet vous est prêté gracieusement. Rien de très extravagant ici, et il vous reste également les offres VOD (à l’acte) si besoin !

BILAN

 Si la Box en soi est un outil efficace (pour accéder au service et aux contenus proposés), on reste perplexe sur le choix stratégique de proposer un boîtier supplémentaire quand on sait que les foyers français en possèdent déjà 1, 2 ou plus. De notre côté, avec une Freebox 6 à 2 boîtiers, plus un bel équipement home cinema et un lecteur blu-ray (oui, celui de la Freebox ayant une durée de vie limitée), le rajout de ce petit appareil n’est pas évident. En dehors de cette remarque purement pratique (selon l’installation de chacun), on restera sur l’idée d’un catalogue dynamique et une interface simple qui s’adresse aux téléspectateurs souhaitant être guidés.

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici