Les Web Comedy Awards, une expérience multi-écran inédite au profit d'Orangina

Les Web Comedy Awards, une expérience multi-écran inédite au profit d’Orangina

On les connaît tous plus ou moins, impossible de ne pas avoir entendu parler d’eux ces dernières années. Même toi là bas l’ermite qui ne possède pas de smartphone ! Ils se nomment Norman, Cyprien, Jérôme Niel, Natoo, Kemar, Mister V, Golden Moustache, Bengui (la liste est longue). Considérés comme « la crème » des humoristes du web, symboles d’une génération Y en quête de reconnaissance, ils sont les instigateurs d’un nouveau modèle de contenu numérique humoristique et innovant. Appelé sobrement, les YouTubeurs, ils incarnent cette génération capable de réaliser sa propre promotion grâce à une parfaite maitrise des médias sociaux. Très vite repérés par les annonceurs, pour leurs potentiels influenceurs, ils en viendront vite à signer des contrats les liant à des régies publicitaires en ligne, filiales de grands annonceurs (Canal +, Orangina, M6…). 

web-comedy-awards-orangina

Si la musique a ses Victoires, le cinéma ses Césars, le théâtre ses Molières, il n’existait rien pour les stars du web. Ainsi le 21 mars se tenaient les Web Comedy Award au théâtre de Bobino à Paris. La cérémonie visait à récompenser tous ces jeunes talents par une série de prix allant des meilleurs sketchs aux YouTubeur et YouTubeuse de l’année. Ajouté à cela, une série de jeunes personnalités proche de cet écosystème en guise d’invités, chargés de remettre les prix, (Rémi Gailliard, Simon Astier, Max Boulbill, Thomas VDB…) et vous aurez la recette type d’une remise de prix médiatisée.

A l’exception d’une chose : un dispositif de relai sur les médias sociaux hors du commun, parfait symbole d’une union entre YouTube et la Télévision. Orchestré par le parrain de la cérémonie, Orangina, ce dernier traduit une volonté d’insuffler la culture web à la TV ; tout en profitant à la marque de communiquer de manière efficace vers son coeur de cible. Pour Virginie Courtieu, directrice des partenariats YouTube, cette soirée diffusée en live et en simultané sur la plateforme internet et la chaîne représente une expérience multi-écran inédite.

 Le dispositif digital mis en place :

  • Tout d’abord le relais entier de la cérémonie via YouTube et en direct. Expérience entièrement inédite pour une remise de prix.
  • Live tweet avec les hashtags #WCA et #OranginaWCA permettant à tous d’échanger autour de la cérémonie en live :

Capture d’écran 2014-03-23 à 19.20.59

  • La mise en place d’une cabine Vine ou les Youtubers et les invités se verront poser une question décalée à laquelle ils devront répondre en moins de 6 secondes :

Capture d’écran 2014-03-23 à 19.40.02

  • Du contenu inédit sur YouTube avec des coulisses et des interviews des YouTubeurs et invités :

Capture d’écran 2014-03-22 à 19.43.19

  • Une volonté de doper l’engagement avec un discours, du présentateur, Antony Kavanagh, visant à dévoiler du contenu inédit en fonction du nombre de tweets.
  • Live Tweet sponsorisé et décalé via le compte twitter officiel WCA @oranginafrance et les comptes twitter partenaires @w9lachaine et @goldenmoustache  :

Capture d’écran 2014-03-23 à 19.55.02    Capture d’écran 2014-03-23 à 19.57.04

  • Complices (ou non ?) les YouTubeurs s’y donnent à cœur joie pour favoriser l’engagement : selfie de toutes sortes, et tenu en haleine via un live tweet permanent :

Capture d’écran 2014-03-23 à 19.44.29

Capture d’écran 2014-03-23 à 19.50.58

 

  •  Infos exclusives sur les coulisses pendant la cérémonie via Vine, Instagram…
  • Un espace publicitaire très bien reparti, les annonceurs présents parmi les deux coupures publicitaires correspondent parfaitement à la cible identifiée : les 12-25 ans. On découvre alors Mac Donald’s plaçant son bagel (petit clin d’œil au Studio Bagel), Orangina avec sa saga « restez vivant, buvez orangina », et bien d’autres encore.

Le bilan :

  • 1,1 million de téléspectateurs,
  • 10 000 internautes,
  • 105 000 tweets,
  • Une visibilité omniprésente pour le parrain de cette cérémonie : Orangina.

Pour conclure, à l’heure ou le digital prend une place de plus en en plus importante dans notre quotidien, il apparaît logique que le contenu audiovisuel traditionnel cherche à se diversifier vers le numérique, notamment en misant sur un marketing viral de qualité comme le dispositif qui fut mis en place lors de cette cérémonie. Ainsi, Orangina tient le bon filon en matière de communication digitale, car, tout en peaufinant son image auprès de la cible jeune la marque a su booster sa présence de façon phénoménale sur le web. Sorte de curé unissant la télévision et le média digital YouTube, la marque à la pulpe peut se targuer d’avoir élaboré une stratégie de qualité profitable tant à la TV qu’à YouTube.