Brèves mobiles : B&You (Bouygues) et Sosh (Orange)

Brèves mobiles : B&You (Bouygues) et Sosh (Orange)

Alors que le secteur de la téléphonie mobile est resté bien morne pendant plusieurs années, on assiste désormais à une véritable accélération et surenchère d’offres, pour le plus grand bien du consommateur. Mais c’est aussi l’occasion d’y voir une bataille de la communication où les annonces ne manquent pas.

En l’occurrence, tandis que nous avions déjà relayé le lancement de B&You avec des réserves sur l’offre data, on a appris qu’un document interne chez Bouygues invite les conseillers-vendeurs à ne pas recommander cette offre, argumentaire à l’appui. C’est le site Univers Freebox qui diffuse ledit document, sans équivoque possible.

Le forfait B&You serait-il si coûteux à Bouygues pour qu’ils ne le réservent qu’aux geeks en prenant soin de dire à tous les intéressés (geeks ou non d’ailleurs) qu’il faudra qu’ils se débrouillent par eux-mêmes s’ils veulent vraiment prendre ce forfait ? En tous les cas, conseil du jour : n’hésitez pas à demander un geste commercial en mettant en avant votre date de fin d’engagement, c’est marqué sur l’argumentaire.

Pas de meilleure analyse que celle de l’article-source :

Bien sûr, l’objectif de cette descente en règle de l’offre B and You a pour objectif de favoriser les offres Bouygues télécom « classiques ». Mais à ainsi montrer tous les cotés négatifs de sa nouvelle offre, l’opérateur prend le risque de voir les prospects se diriger vers les offres à bas prix de ses concurrents.

L’autre actualité nous vient d’Orange, qui s’est à son tour lancé dans la course « avant Free mobile » et le plus vite possible après Bouygues et SFR, avec l’annonce d’une nouvelle marque : Sosh. Sauf que Sosh, actuellement, c’est un peu une coquille vide.

Orange a-t-il été pris de court par l’annonce de Bouygues et s’est-il senti le besoin de faire la sienne aussi rapidement ? Car pour avoir des informations sur Sosh, il faudra regarder partout sauf sur les espaces « officiels » : une page Facebook et un compte Twitter (@sosh_fr). Pas de site web (d’ailleurs sosh.com, sosh.net, sosh.fr sont déjà pris, dommage que so.sh n’existe pas encore), pas de vidéo (malgré une chaîne dailymotion.com/sosh, Youtube semble être délaissé). Tout se passe donc sur Facebook pour le moment, avec cette description que l’on retrouve partout :

Rejoignez la mobile soshiety. Sosh, ça se passe ici, sur le net, pour ceux qui aiment la ♬, la ☾, l’♥, et les :D

#BOUGE #LIKE #PARTAGE

Notre histoire digitale commence maintenant ✌

Peut-on faire plus jeune et connecté, avec tous ces petits symboles et ces hashtags ? « Sosh », dont le nom dérive donc de « social » ou « society » prononcé à l’anglaise (et qui nous vaut déjà de magnifiques jeux de mots : « Sosh y sont secs« , « pas de soshis« …) débarque le 6 septembre. Là où Bouygues faisait un teasing (avec vidéo) de 15 jours, il faudra plus d’un mois avec Orange. Et en attendant ? En attendant… rien. Pas d’offres, pas de tarifs, et donc une page Facebook à devoir gérer tant bien que mal avec des trolls et des mentions répétées de la concurrence.

Ce qui ne doit pas être facile tous les jours, on frôle même parfois le dérapage…

Bref, pari risqué que celui de lancer tôt un simple nom de marque, de cibler les « digital natives » (pardon pour l’expression anglaise, Quentin Pagès) et de laisser les internautes se débrouiller avec ça pendant un mois. Bon courage à Orange, et une dernière remarque concernant les conditions générales d’utilisations (CGU) présentes sur la page Facebook :

Ici on like, on partage ses contenus, on poste ses commentaires, on pose des questions, on créé des liens avec la communauté Sosh… Et on en apprend plus sur les offres et les happenings originaux Sosh.

Méfiez-vous des imitations : onlike, c’est ici. ツ

précision : site indépendant, Onlike n’est pas sponsorisé par Free, ni SFR, ni aucun autre opérateur.