Roadmap 22 – Kyoto, ville d'histoires

Roadmap 22 – Kyoto, ville d’histoires

Après les excès sous toutes formes de Tokyo, il est bon de s’éloigner de la capitale nippone pour découvrir un autre Japon, tout aussi lumineux. Ancienne capitale, Kyoto possède un charme indéniable, entre la multitude de temples existants et l’histoire qui s’intègre à une ville à découvrir à pieds ou en vélo.

#kyoto #japan #trip #igerskyoto #canon7D #dslr

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

A taille plus humaine, Kyoto possède un réseau de transport en commun assez efficace (autour de deux lignes de métro), mais se vit parfaitement à vélo au long des visites de lieux historiques. Vous trouverez également de nombreuses galeries commerciales au centre de la ville où les boutiques attirent de nombreux touristes. A côté du quartier de Gion (et de la station Sanjo), on peut se promener le long d’un canal autour duquel vous trouverez les lieux animés, restaurants ou bars. Comme toujours, il faut s’aventurer dans les petites ruelles, et dans les étages pour trouver l’endroit original où passer sa soirée (comme à l’Escamoteur, vrai coup de coeur).

Temples. #kiyomizudera #kyoto #japan #igerskyoto #canon7D #dslr

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

Kyoto, c’est l’histoire, et la difficulté de choisir ses visites. Petit guide loin d’être exhaustif.

Au centre de la ville, vous pourrez découvrir le Kyōto-gosho (l’ancien palais impérial) et son immense parc, dont l’accès ne peut se faire qu’après avoir retiré une autorisation (en ligne ou dans une agence locale) pour participer à des tours guidés. Un peu contraignant, mais vous pourrez toujours librement vous promener dans le parc. Non loin de là, plus au sud vous trouverez le château de Nijō, édifice bâti vers 1600 pour abriter une garnison ou accueillir différents seigneurs shogun. C’est l’occasion de visiter une demeure traditionnelle, avec l’explication des différentes pièces servant au protocole des seigneurs japonais.

#nijocastle #kyoto #japan #igerskyoto

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

Plus à l’est se trouvent le Sanjūsangen-dō (le temple aux mille bouddhas) et Kiyomizu-dera (le grand temple de l’eau). Le premier, dans un simple mais immense batîment, abrite bien mille statues identiques (et 1 géante) représentant Bouddha, ainsi que 30 autres statues de saints et protecteurs. Pas de photos autorisées à l’intérieur, ce sera donc un souvenir impressionnant que vous ne garderez que pour vous ! Le Kiyomizu-dera est sans doute l’attrait principal lorsque l’on vient à Kyoto, avec son point de vue magique sur la ville une fois gravi la colline au sommet de laquelle il se trouve. Ce lieu de pèlerinage est reconnue pour sa fontaine, et l’eau apportant santé, longévité et succès.

#kiyomizudera #kyoto #japan #igerskyoto #canon7D #dslr

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

Au nord, le Kinkaku-ji (le pavillon d’or) est également un lieu magnifique avec son petit parc au centre duquel vous trouverez un pavillon ciselé d’or à son deuxième niveau. Un peu éloigné du centre, il vaut cependant le détour.

#kinkakuji #monument #kyoto #japan #igerskyoto #canon7D #dslr

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

Tout à l’ouest, il vous faudra prendre le train (valable avec votre pass JR le cas échéant) pour découvrir la fameuse bambouseraie d’Arashiyama. Vrai dépaysement, on se promène entre les bambous gigantesques, dans une pénombre reposante alors que tout en haut le ciel bleu se montre par endroit. Le parc et la rivière attenante offre également de jolis moments, aussi pour apprécier cet environnement calme loin du centre ville.

#bamboogrove #arashiyama #kyoto #japan #igerskyoto #crouchingtigerhiddendragon #canon7D #dslr

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

Pour les passionnés, le musée international du manga s’avère assez décevant. S’il possède une collection impressionnantes de mangas, c’est surtout pour les nombreux jeunes japonais qui en profitent pour lire sur place. Les quelques collections d’esquisses ou dessins sont intéressantes, mais peu d’éléments viennent nous expliquer l’histoire du manga en détails. A noter que nos références occidentales en la matière sont loin des canons du genre au Japon : il faudra revoir la liste des oeuvres à succès là bas.

#manga #kyoto #japan #hokutonoken #uruseiyatsura #jungletaitei #shonen

A photo posted by MgCinema (@mgcinema) on

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici