Roadmap 10 – Singapour, perle de l'Orient

Roadmap 10 – Singapour, perle de l’Orient

Située à l’extrémité sud de la péninsule malaise (avec donc la Malaisie juste au-dessus, puis la Thaïlande et la Birmanie), Singapour est une cite-état devenue l’un des repères économiques de la planète. L’arrivée en avion vous offrira une vue spectaculaire des centaines de navires en attente devant les buildings du centre ville.

Next stop, #Singapore.

Une photo publiée par MgCinema (@mgcinema) le

Dynamique, Singapour n’en est pas pour autant frénétique. Celle qu’on surnomme “la Suisse de l’Asie” offre en effet un cocon de calme et de verdures autour des immeubles d’affaires et du quartier central de Clarke Quay.

Alors pourquoi se rendre à Singapour en tant que touriste ? La ville offre une sérénité idéale pour les semaines de repos, et de nombreuses activités du quotidien assez facilement accessibles, mais peut se révéler a priori limitée pour le touriste en quête de sensations. Ou est-ce une simple impression ?

On découvre une société qui tourne comme une horloge, sans stress ; Singapour a de nombreux règlements qui règlent la vie locale, et créent ce cadre presque parfait. Pas de détritus au sol, des métros propres et presque silencieux… Il faudra ainsi faire attention à vos habitudes d’occidentaux, mais rien de finalement très limitatif en apparence. Veillez juste à ne pas manger dans le métro (500 dollars d’amende) ou jeter un papier par terre dans la rue.

La nuée de navires en pause devant #Singapore est impressionnante.

Une photo publiée par MgCinema (@mgcinema) le

Au-delà de cette simple consigne de convenance publique, Singapour est une ville communautaire comme le sont d’autres villes asiatiques. Ici Chinois, Malais, Indiens, occidentaux cohabitent et vivent sans heurts, offrant quelques quartiers consacrés (Little India, Chinatown…) ou se mélangeant à d’autres endroits de la ville. Pour manger, rien de plus simple : de nombreux hawkers existent dans tout Singapour, série de stands préparant de la nourriture asiatique, où manger pour quelques dollars sur des tables installés à côté. Contrairement à Bangkok, ici ce sont des stands en dur, bien installés au cœur des quartiers, qui vous permettent de découvrir les plats asiatiques pour un prix défiant toute concurrence ! Attention à la consommation d’alcool ; décidé à contrôler les dérives, le gouvernement a en effet taxé fortement les boissons alcoolisées, largement plus cher que le repas en lui-même.

Drôle de #lion. #Singapore

Une photo publiée par MgCinema (@mgcinema) le

Pour bouger, c’est aussi facile ici : une carte de transport (prépayée au format top-up : pas de forfait, mais une somme mise sur la carte, débitée selon le nombre d’arrêts que vous faîtes) vous permet d’emprunter tout le réseau public. Peu de vélos en ville, ce n’est pas vraiment prévu. Une fois équipé de cette carte, à vous la découverte de Singapour, du quartier central urbain, moderne et centre d’affaires, aux quartiers de vie où sont installés des centres commerciaux, des parcs et des hawkers. En poussant un peu, vous irez vous promener sur l’île de Sentosa, le parc botanique magnifique ou le MacRitchie Reservoir.

Two small trees. #Singapore #HollandHill

Une photo publiée par MgCinema (@mgcinema) le

Si le logement est cher, Singapour offre de nombreux avantages pour ne pas craquer son budget. Evidemment, si vous y allez pour vivre comme chez vous, cela fera rapidement grimper la facture ! Mais à profiter de son calme, et d’une vie de quartier ouverte vers la communauté, on découvre une ville moderne, extrêmement verte, où passer quelques jours peut être assimilé à y faire un vrai break.