24 jours en terre birmane : au calme de Chaunghta Beach (6/6)

24 jours en terre birmane : au calme de Chaunghta Beach (6/6)

La Birmanie…rien que la sonorité évoque contrées lointaines, terres sacrées et sourires par milliers. Voyager au Myanmar (nom officiel depuis 1989) c’est se laisser guider par son instinct,  surprendre par les rencontres et envoûter par les paysages.

Partie 1 : à la découverte de Yangon

Partie 2 : départ pour le sud-est et Mawlamyaïne

Partie 3 : Hpa-An, capitale de l’état Karen

Partie 4 : de Kalaw au lac Inle

Partie 5 : lever de soleil sur Bagan

(Enfin) Rejoindre la côte sud-ouest pour goûter à la quiétude de Chaunghta Beach ; plages paradisiaques et mangrove mystérieuse.

Louer une moto pour longer la côte vers le nord, traverser des villages sous le regard curieux des habitants, se prélasser sur une plage paradisiaque et déserte, se baigner dans les eaux cristallines du Golf du Bengale et rêver à ne plus quitter ce petit bout de paradis en sirotant une coco fraichement cueillie.

Emprunter la route caillouteuse vers le Sud, traverser par trois fois la rivière avec sa moto sur le bateau, rouler sur le sable avant d’atteindre la sublime plage de Ngwe-Saung.

Mysterious mangrove trip, Chaunghta south-west Myanmar #myanmar #chaungthabeach #mangrove #fisherman #boattrip #river #iloveasiasomuch

A post shared by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Embarquer sur un petit rafiot de pêcheur et se faire guider à travers la mystérieuse mangrove. Se laisser entraîner dans la jungle pour un treck improvisé, dégager le passage à coup de machette, partager le thé avec un vieux couple et toujours s’émerveiller de l’hospitalité birmane.

The beauty of Burmese people #myanmar #chaungthabeach #sharingmoment #portrait #smile #iloveasiasomuch #talentsgp2017_portrait

A post shared by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Se la jouer Robinson dans un petit bungalow de bambou au Hill Garden Hotel. Les moins chers sont bien suffisants, un peu à l’écart au milieu des bananiers. La nuit, s’allonger sur la pelouse et admirer le ciel étoilé. Rentrer des souvenirs et des sourires plein la tête.

Se promettre de revenir pour parcourir la cité impériale de Mandalay, se délecter de la campagne avec les trecks de Pindaya et Thipaw, s’enfoncer au plus profond du pays à Mrauk-U…

24 jours en terre birmane, juste le temps de tomber amoureux du pays, de ses paysages sauvages et poétiques, de ses habitants toujours souriants. 24 jours en terre birmane, loin de tout et se retrouver soi.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici