24 jours en terre birmane : à la découverte de Yangon (1/6)

24 jours en terre birmane : à la découverte de Yangon (1/6)

La Birmanie…rien que la sonorité évoque contrées lointaines, terres sacrées et sourires par milliers. Voyager au Myanmar (nom officiel depuis 1989) c’est se laisser guider par son instinct,  surprendre par les rencontres et envoûter par les paysages.

Le voyage débute par Yangon, destituée de son titre de capitale au profit de Naypyidaw en 2006, elle n’en reste pas moins une étape incontournable pour se plonger dans l’ambiance du pays (3 jours suffisent) :

Une balade incontournable dans downtown pour comprendre le passé colonial du pays. Succession de vieilles bâtisses plus ou moins en ruines et envahies de végétation. Se déchausser et pénétrer dans la Sule Pagoda, se laisser entrainer par un jeune guide pour comprendre les différents rituels religieux (par exemple : arroser le Bouddha et l’animal associé au jour de sa naissance situé dans l’un des huit angles de la pagode). Plus d’infos.

Old houses in Yangon #myanmar #yangon #oldhouse #linge #life #mess #iloveasiasomuch

A post shared by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Flâner sur les marchés : Thein Guy Zei pour acheter un longyi, Bogyoke pour un aperçu de l’artisanat birman (pierres précieuses, ombrelles, objets sculptés en bois…).

Le longyi justement, un achat incontournable à effectuer dès le premier jour dans le pays. Il faut se couvrir dans les pagodes, temples, monastères et c’est diablement confortable une fois qu’on sait l’attacher correctement. Porter un longyi s’est également s’attirer les regards amicaux des birmans et un prétexte extraordinaire pour aller à leur rencontre. Combien de fois ai-je demandé à une birmane de me montrer comment le faire tenir. Autant se le dire, il y a autant de façons que de femmes !

So many treasures to discover at Bogyoke market. #myanmar #yangon #umbrella #market #colorful #iloveasiasomuch

A post shared by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Saluer l’un des plus grands Bouddha couché du pays, celui de Chauzkhtakyi (70 mètres tout de même). S’attarder sur sa plante des pieds sculptée (108 préceptes représentant les trois mondes, inanimé, animé et conditionné) où se reflète les rayons du soleil. On notera également les surprenantes et quelque peu anachroniques couronnes et guirlandes électriques qui clignotent autour des Bouddhas assis.

Admirer les reflets du soleil levant ou couchant sur la Shwedagon Pagoda (https://www.shwedagonpagoda.com/ ). Haut lieu de culte, très fréquenté des birmans, il est bon de prendre son temps et d’observer le ballet des birmans qui se joue ici tôt le matin et en fin de journée.

Prendre place dans le circular train pour découvrir tous les aspects de la ville. De l’effervescence de downtown, au marché sur les rails abandonnées, en passant par les bidonvilles qui encerclent la ville ou encore les cultures en bordure de décharge.

Poser son sac chez Chan Myaye Guesthouse dans downtown. Très bien situé, le service est très efficace, le petit-déjeuner change un jour sur deux et les balcons proposent un spectacle continue sur la rue et un vieille immeuble délabré où les vies s’agitent à chaque fenêtre (un petit côté Fenêtre sur Cour).

Sortir sur la 19th Street dans le quartier de Chinatown. Le Night market permet de tester les mets birmans et de boire une pression de Myanmar beer.

Profitez de la vue depuis le rooftop du Skybar (mais vraiment si envie d’un shoot d’occident). Le mercredi c’est Lady’s Night, cocktail et entrée gratuits pour les dames.

Partie 2 : départ pour le sud-est et Mawlamyaïne

Partie 3 : Hpa-An, capitale de l’état Karen

Partie 4 : de Kalaw au lac Inle

Partie 5 : lever de soleil sur Bagan

Partie 6 : au calme de Chaunghta Beach