[Test] Plantronics BackBeat SENSE : le souci du détail

[Test] Plantronics BackBeat SENSE : le souci du détail

Durant plusieurs semaines nous avons eu en mains (mais surtout en oreilles) le BackBeat SENSE de Plantronics. C’est l’heure de vous livrer nos conclusions. PLAY!

Logiquement, inutile de vous présenter Plantronics. L’entreprise californienne a fait ses preuves depuis plusieurs décennies et s’est offert dernièrement un retour en force remarqué sur le marché des produits audio. Comme l’on pouvait donc s’y attendre, la qualité est au rendez-vous, dès la découverte de l’emballage du BackBeat SENSE : c’est soigné, c’est séduisant, qu’il s’agisse de l’épaisseur de la pochette de transport à l’impression de solidité des câbles, tout y est.

Un casque VIP aux petits soins

Difficile de résister aux atouts du casque une fois pris en main. Le Bluetooth 4.0 confère la dose de modernité nécessaire au produit (un meilleur suivi de la batterie notamment), la connexion multisources est parfaitement gérée. Et puis il y a ce petit effet de fondu qui met la musique en pause lorsque l’on enlève le casque des oreilles, pour mieux la reprendre ensuite quand on le repositionne. Des petites attentions qui font toujours plaisir.

Mais il y a surtout ses boutons de contrôle : discrets et faciles à appréhender, ils permettent de tout faire au casque, couplé avec la petite télécommande sur le fil (si vous ne voulez pas être en mode total Bluetooth pour économiser de la batterie par exemple, ce qui se comprend aussi). L’autonomie annoncée (18 heures) est respectée, peut-être même dépassée lors de notre utilisation continue.

Enfin, pas d’effet « guirlande de Noël » : le casque est discret en ce qui concerne l’affichage lumineux (vous savez, ces gens dont le casque clignotent…) et ce sont des indications vocales (paramétrables) qui ont été privilégiées.

Le bémol : un manque de pêche

Un casque, ne l’oublions pas, c’est avant tout la restitution du son. Et c’est sur ce terrain que le Plantronics BackBeat SENSE nous a mis le doute. Une musique bien trop lisse, avec un manque (flagrant ?) de basses pour donner du corps aux morceaux écoutés (rock, pop, garage et électro). Ce constat se fait d’ailleurs encore plus sentir en mode filaire, ce qui nous a plutôt surpris. Le Bluetooth a donc été sacrément bien travaillé sur le casque. Mais ce bémol reste en tête, d’autant que l’isolation sonore peut parfois montrer ses limites en milieu urbain. Alors, le Plantronics BackBeat SENSE serait donc plutôt un casque idéal au salon plutôt qu’en mobilité ? Ça sera notre conclusion.

Note de la rédaction : le casque nous a été prêté pour ce test.

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici