The Elder Scrolls V : Skyrim, le jeu vidéo qui affole les classements

The Elder Scrolls V : Skyrim, le jeu vidéo qui affole les classements

Parfois lorsque vous partez à la découverte de l’actualité des jeux vidéo, vous tombez sur un produit qui collectionne les [très] bonnes notes : 19/20 sur Jeuxvideo.com, 9/10 sur Gamekult et même 10/10 pour Wired, 5 étoiles sur 5 chez Gameblog et Micromania, et on conclue avec 95/100 sur Metacritic. De quoi parle-t-on ? De The Elder Scrolls V : Skyrim, nouveau jeu de Bethesda.

C’est donc un phénomène, et presque une surprise dans la mesure où Skyrim ne semblait pas faire le poids contre les grosses sorties du moment (Zelda, Call of Duty 3, Saint Row, Battlefield 3…). Mais les faits sont là : plus de 7 millions de copies vendues en 1 semaine, une curiosité déjà pour les mods et autres soluces du jeu, et une disponibilité sur PC, PS3 et Xbox 360 qui contribue aussi au succès.

The Elder Scrolls V : Skyrim est un action-RPG, interdit aux moins de 18 ans (quand même), et qui ne déroutera pas les fans.

L’action du jeu se déroule 200 ans après les évènements d’Oblivion. La province de Bordeciel (skyrim) a sombré dans la guerre civile depuis l’assassinat de son roi. Conformément à une ancienne prophétie, le dieu Alduin s’incarne alors sous la forme d’un dragon gigantesque et s’apprête à détruire le monde. Le héros est un des derniers Dovahkiin (né des dragons) et c’est à lui qu’échoit la tâche de chasser Alduin et ainsi sauver Bordeciel de la destruction.

Le jeu est salué pour son côté immersif, sa durée de vie extraordinaire (bien plus de 100 heures) et sa réalisation. Un sérieux prétendant dans la liste de cadeaux de Noël des gamers.

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici