[Test] PlayStation VR, le premier casque de réalité virtuelle Sony

[Test] PlayStation VR, le premier casque de réalité virtuelle Sony

Nous avons eu la chance de pouvoir tester le premier casque de réalité virtuelle qui bénéficiera d’un lancement réellement grand public, le PlayStation VR (ex-projet Morpheus) qui sera donc associé à la console de jeux Sony équipant déjà « quelques » foyers dans le monde. L’arrivée de ce premier casque se fera le 13 octobre prochain, pour un des premiers grands lancements de matériel VR qui pourrait participer à la démocratisation de ce nouveau support.

Côté hardware, la prise en main est assez simple. En un bloc, le casque se règle facilement en profondeur et hauteur, s’ajustant à n’importe quelle tête. On se retrouve facilement devant un écran (OLED 1920 × 1080 pixel) à paramétrer, mais qui s’avère bien plus lisible que nos derniers essais sur des matériels concurrents. Il faudra anticiper, selon les jeux, l’utilisation de la manette PlayStation classique (pour les univers où vous devez avancer par vous-mêmes, souvent), ou des contrôleurs PlayStation Move (pour réellement interagir avec l’environnement). Il vous faudra donc être équipé côté matériels.

PlaystationVR_devices

Avantage pour le côté ludique des choses, l’expérience du joueur peut être projetée sur une télévision. De quoi anticiper le côté solitaire de la réalité virtuelle, mais aussi pour mieux amuser ses amis ou comparer ses progressions…

Et les jeux ? Evidemment la liste de jeux attendus est déjà longue, et certains sont mêmes confirmés dès la mi-octobre. On vous propose une petite revue de ceux testés chez PlayStation.

The Deep (Sony)

« On va commencer doucement » me dit-on lorsque j’enfile pour la première fois le casque. Ok, ne faîtes pas forcément confiance à ces affirmations lorsqu’on vous plonge dans des environnements 360. Au milieu d’une cage sous-marine, vous découvrez les abysses d’une façon étonnante (les graphismes 3D sont très corrects, même si cela ne remplace pas un bon documentaire), mais la surprise vient lorsque vous vous retrouvez nez-à-nez avec un grand requin blanc… qui commence à défoncer votre protection métallique ! Entre ça et l’effondrement de la paroi proche, votre petite plongée se transforme en film de survie. On vous laisse le soin de voir la fin par vous-mêmes. Spoilers :

Bound (Plastic/Sony)

Environnement totalement abstrait pour expérience unique, BOUND va vous déboussoler quelque peu, mais colle parfaitement à l’idée de s’intégrer à un univers. Voici l’un des rares exemples où nous contrôlons un personnage extérieur, juste devant nous : une danseuse qu’il s’agit de diriger à travers un monde fait de plateformes et d’escaliers. Un univers en dehors de tout réalisme, où le personnage progresse de niveau en niveau, devant se faufiler selon les endroits ou accomplir différentes gestuelles. Immersion garantie pour ce gameplay à la manette pour avancer dans cet environnement hautement virtuel.

Final Fantasy XV (Square Enix)

Dans le court extrait que nous avons pu tester, il ne s’agissait pas de s’immerger totalement dans l’univers de FINAL FANTASY (ce qui est assez tentant, avouons-le), mais de lutter contre un monstre gigantesque à l’aide de nos quelques armes. Positionné en retrait, c’est du shoot ’em up assez jouissif où on fait surtout attention lorsque la grosse bête nous fonce dessus…

Here they lie (Tangentlemen, Sony)

Attention, stress ! HERE THEY LIE vous plonge dans un monde obscur.. réellement très sombre, où armé de votre lampe torche vous devrez arpenter couloirs ou égoûts, loin de créatures étranges (et féroces) pour vous en sortir. On progresse lentement, on surveille les bruits alentours… Vous êtes prévenus, c’est le palpitant qui va fonctionner, et en immersion 360 ça fonctionne à plein. Ambiance.

Resident Evil 7: Biohazard (Capcom)

En vous parlant de HERE THEY LIE juste avant, on peut presque enfoncer le clou avec RESIDENT EVIL, le titre phare (à notre sens) annoncé sur la plateforme VR. Evidemment, rien de très comique ici, pour l’extrait vu nous étions dans une cuisine délabrée, entendant des cris et bruits étranges, pour finalement être confrontés à une créature malfaisante sans vraiment rien pouvoir y faire. Effets de surprises réussis, l’opus entier en VR devrait livrer quelques grands moments. De peur.

Until Dawn: Rush of Blood (Supermassive Games, Sony)

Voici un titre intéressant. Vous vous retrouvez ici dans un wagon sur roulettes, vous faisant progresser dans différents décors un peu lugubres (clairement les ambiances étranges fonctionnent à plein pour vous immerger dans les univers proposés). Entre chacun d’eux, un petit passage de montagnes russes vous gardera sous pression. Dans chaque décor, vous aurez au choix des cibles à viser (pour acquérir des armes, notamment) ou des ennemis à abattre. Pour ceux qui ont peur des clowns, gardes à vous !

The London Heist (Sony)

Autre gameplay très ludique, THE LONDON HEIST vous transporte (!) sur une autoroute anglaise à bord d’un camion, poursuivi par des gangsters. A l’aide des joysticks, vous devrez prendre en main les choses, armer puis tirer sur vos opposants, pendant que votre complice conduit. Interactivité avec l’environnement, sensation d’être au coeur d’un GTA mobile… THE LONDON HEIST laisse entrevoir de manière efficace ce que pourrait être l’action en VR.

Headmaster (Frame Interactive)

Voilà un jeu très convivial, qui consiste basiquement à faire des têtes… avec le casque ! Pas si simple en réalité (des obstacles viennent rapidement vous bloquer l’accès au but), vous voilà en joueur de football en plein entraînement, devant rediriger le ballon vers les buts. C’est l’occasion de noter que le casque est également  un des paramètres de jeu possible, reconnu par la console.

8 août 2016