[TEST] Fifa 17 - Joue-la comme Beckham

[TEST] Fifa 17 – Joue-la comme Beckham

cover-logo

Ma première expérience sur FIFA date des années 90, douce période des jeux en cartouche avec la version Megadrive. Depuis le temps, j’ai donc eu l’occasion de voir l’évolution du produit. Après une petite infidélité à PES dans les années 2000 et l’avènement de la PS2, j’ai toujours été un inconditionnel de la licence de EA SPORTS.

Je ne vous cache donc pas mon plaisir lorsque j’ai eu l’occasion de mettre la main sur cette nouvelle édition : FIFA 17

It's time to write his own legend #Fifa17 #Test #VideoGames #Football

A photo posted by Anthony BOSCHER (@anthonyboscher) on

Ecrire sa propre Histoire

image_9-img

Nous retrouvons les modes classiques (coupes, championnats etc…). Fini les simples matchs avec comme seul et unique objectif, la victoire. Désormais, il faudra faire avec les souhaits des dirigeants le tout réuni en cinq catégories : succès national, succès continental, rayonnement de la marque, finances et centre de formation. Tout est fait pour être en totale immersion avec son club.

LE mode qu’il ne faut surtout pas manquer cette année s’intitule L’Aventure. Nous incarnons le jeune Alex Hunter qui a le football dans le sang depuis qu’il est tout jeune. Du club de formation en Angleterre jusqu’à la pelouse de la Premier League, nous l’accompagnons dans sa quête à force d’entraînements (qui nous permettent de gagner de l’expérience), mais aussi dans les petites saynètes d’entre match (ou en conférence de presse) où nous devrons choisir la réponse appropriée (juste, arrogant, modeste). Chaque réponse forgera par la suite le caractère du jeune Alex. Ce qui lui vaudra ou les faveurs des fans ou le courroux de son entraîneur. Au choix.

journey

Le but est de se faire une place dans l’équipe première afin de jouer les matchs comme titulaire. Tout cela se définit par une jauge qui se remplit ou se vide selon vos exploits sur le terrain et à l’entraînement.

Pour ma part, j’ai fait évoluer le jeune Alex dans le club de Manchester.

Non seulement ce mode est immersif au possible, mais je trouve qu’il montre parfaitement l’envers du décor : guerre d’égos, argent etc… Les entraîneurs de la Premier League ont bénéficié d’un traitement réellement bluffant. Vive la technologie Frostbite !

Même si certains pourront regretter le côté un peu trop scripté de ce mode, il est indéniable que cette Journey (titre en VO) est tout simplement excellente.

Nouveaux visages, nouvelles voix

fifa17_youtube_thumbnail_juventus_fr

Depuis cette année, les développeurs ont mis de côté le moteur Ignite Engine (en place depuis FIFA 14) pour la technologie Frostbite. Chaque joueur bénéficie d’un traitement fin et réellement travaillé. C’est fluide, c’est beau, bref c’est vraiment un petit bonheur.

pogba3

Depuis cette année, Pierre Ménès intègre le casting « voix » du jeu. Il remplace Franck Sauzée présent depuis la mouture de 2008. Bon à la base, je ne suis pas forcément fan de Pierre Ménès donc j’avoue ne pas être totalement sous le charme du duo. Par moment, les commentaires sont en décalés avec l’action et cela manque même un peu de vigueur par moment. Thierry Gilardi me manque beaucoup pour le coup. Bien entendu, il ne faut pas s’arrêter à ce petit détail, mais cela peut en dérouter quelques-uns.

Petit mot rapide également sur la bande-originale du jeu. EA SPORTS oblige, nous avons le droit à une BO de qualité avec Kasabian, Bastille et d’autres. Cela peut paraître anecdotique, mais j’ai toujours porté une attention particulière aux musiques présentes dans les jeux et avec FIFA nous ne sommes généralement jamais déçus.

Au final, ce FIFA 17 est un petit concentré de plaisir qui ravira les fans de la licence de la première heure comme les nouveaux !

FIFA 17 est disponible partout depuis le 29 septembre.

En bonus, mon premier but en mode newbie :

4.5 / 5
3 octobre 2016