[avis] Miitomo, le nouvel échec de Nintendo

[avis] Miitomo, le nouvel échec de Nintendo

Attendue comme le renouveau de Nintendo (sur mobile), l’application Miitomo est une cruelle désillusion. Les premiers pas de la firme nippone sur appareils portables (smartphones et tablettes) mettaient pourtant les fans en émoi, avec la promesse d’un réseau social ludique plein de surprises.

Las ! Le résultat est en-dessous de tout, de l’interface aux fonctionnalités, que même la bande-annonce n’arrive pas à cacher.

Miitomo n’est qu’une expansion des célèbres Mii, les avatars made in Nintendo qui avaient débarqué en même temps que la Wii, en 2016. Oui, il y a dix ans. Qu’a fait Nintendo pour faire évoluer ses Mii depuis cette décennie ? On se le demande…

Donc effectivement, Miitomo commence par la création de son Mii. C’est vrai, ce n’est pas la partie la plus déplaisante. Ensuite, on commence à faire le tour de l’application : la boutique pour acheter des vêtements et se changer (le plus souvent possible), des tonnes de question posées par l’application (pour mieux se connaître et interagir avec les autres), des jeux pour gagner des éléments en plus (des vêtements et accessoires…) et puis… plus rien. Le néant. Vous vous retrouvez dans votre appartement fade, sans aucune interaction avec les objets, sans la possibilité de sortir. Ah si : vous pouvez recevoir de la visite et rendre visite à vos amis, mais concrètement cela se manifeste par deux Mii l’un en face de l’autre qui discutent.

Une beta trop beta

Nintendo promet un développement continu de son « réseau social », qui se résume pour l’instant à répondre à des questions, et donner des coeurs ou des commentaires aux réponses des autres. C’est un échec : le géant japonais aurait bien mieux fait de prendre son temps (malheureusement, il a déjà pris du retard) pour débarquer en force sur les App Store avec une application aboutie, riche, et pleine de fonctionnalités dès le début. Miitomo ressemble à une pathétique version beta (on pourrait critiquer le temps de chargement également, les graphismes, la répétitivité…) un Animal Crossing bas-de-gamme d’une startup qui cherche encore son public. Bien loin d’être un digne représentant d’une marque aussi emblématique que Nintendo, Miitomo est un cruel constat d’échec d’une société qui semble être désormais complètement dépassée par les événements, incapable de prendre le train du mobile en marche, de le rattraper, et encore moins d’endosser une image avant-gardiste comme elle a pu l’être par le passé. Au secours !