Retour sur Rock en Seine : le best-of

Retour sur Rock en Seine : le best-of

Pour ses dix étés, Rock en Seine avait convoqué un gros line-up qui n’a pas raté l’anniversaire tant attendu. Du coup, on ne voulait pas rater ça. Après 3 jours de festival plus qu’intensif, retour sur les 5 concerts (avis du chroniqueur ci-présent) qu’il ne fallait pas rater sur le domaine de Saint Cloud. Dans le désordre et sans préférences.

 

THE BLACK KEYS (voir l’article)

Tête d’affiche du deuxième jour, incontournable, The Black keys faisait un peu office de fraîcheur face à Placebo ou Green Day, même si les trois ont déjà quelques années derrière eux. Mais nichés au cœur de l’actu, The Black Keys n’avait pour autant pas beaucoup tournés en France. Voilà l’erreur réparé, et la foule compacte témoignait d’une vraie ferveur pour leur rock accrocheur. Résultat brillant, rythmé, on n’aura pas assez de mots pour le dire : il faut voir leur puissance en live!

BEACH HOUSE (voir l’article)

Le combo franco-américain était très surveillé (au moins ici), et faisait un excellent contre pied à Green Day pour les mélomanes. Concert rêvé et très complet, on passe l’heure la tête ailleurs au son de leur musique. Question d’ambiance, ou peut être aussi de fin de weekend sur les rotules…

SIGUR ROS (voir l’article)

L’atmosphérique présence des Islandais suffisaient à marquer d’une croix l’heure de leur passage. Set à la corde, magnifique et désincarné comme jamais, on se surprend à vouloir s’évader de l’enceinte du festival… pour mieux revenir sur terre ensuite. Encore deux jours et demi à assurer. Dur.

CARAVAN PALACE

Autre ambiance. Leur jolie brune au micro, gesticulante et dansant comme jamais, aura suffi à mettre le feu à la deuxième scène du festival. On a aussi besoin de bonne humeur, de rires et de bons sons. Voilà la dose à prescrire.

C2C (voir l’article)

Forcément nocturne, sinon c’est pas cool, les C2C s’amusent visiblement, arrivant en conquérants, repartant en vainqueurs. Leur maîtrise du son et de leur platine, mais aussi leur jeu scénique et leur envie de communiquer avec la foule nous réveille pour quelques dernières minutes sur le festival au maximum de notre potentiel. Jouissif.

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici

À lire aussi

Devenez contributeurs/rices. 👊

Rejoignez un magazine libre et respecté. Depuis 2004, Onlike recense pas moins de 47 contributeurs indépendants dans ses colonnes, comme Alexandra Lebrethon et son article du moment Faire de la folk quand le monde crie rap, Lukas Ionesco & Clara Benador – le podcast Onlike ep.54.

en savoir plus
NEXT ⬇️ show must go on