8 raisons d'aller au festival Fnac Live

8 raisons d’aller au festival Fnac Live

fnac-live

On l’a fait l’année dernière (preuve) et c’était une bonne surprise. Du coup cette année, alors que l’édition 2013 du festival Fnac Live se profile, on a voulu vous donner envie de vous y intéresser si ce n’était pas encore le cas. Avec de vraies bonnes raisons maintenant que la programmation est connue, voici nos arguments.

#1 Concrete Knives (samedi 20)

Les Normands nous ont offert un superbe premier album l’année dernière, les rapports de leurs concerts sont tous positifs (ici aussi), on sait déjà que ça va être grand. C’est presque trop facile.

Concrete-Knives

#2 Villagers (jeudi 18)

Excellent album de cette année 2013, {Awayland} nous a révélé des Villagers plus audacieux, avec des titres ciselés dans de l’émotion brute. C’est bien simple : rien que pour voir le tubesque Nothing Arrived joué en live, ce concert vaut le déplacement.

Villagers

#3 Lilly Wood and The Prick (samedi 20)

Frais, énergiques, terriblement à l’aise sur scène, on a vu Lilly Wood and The Prick dans une toute petite salle (le regretté studio SFR) et on se sentait entre amis. Ils vont forcément investir leur show et on leur fait confiance pour embarquer à nouveau le public et le mettre dans leur poche.

Lilly-Wood-The-Prick

#4 Christine and the Queens (samedi 20)

On a écrit récemment que c’était le bon moment pour Christine and the Queens. Leur présence au Fnac Live en est une nouvelle confirmation, et pour beaucoup une première confrontation scénique avec l’emblématique Christine. Un moment spécial en perspective.

christine_and_the_queens

#5 Sophie Hunger (dimanche 21)

Sophie Hunger (que l’on suit depuis 2008), c’est une voix et un esprit folk qui mélange Jeff Buckley et PJ Harvey. Elle donne sans problème des concerts à l’ambiance intimiste, et le vrai défi sera donc de la retrouver dans ce festival qui s’annonce agité.

Sophie Hunger

Et parce que la programmation ne fait pas forcément tout dans un festival, notez aussi les points suivants.

#6 C’est bien situé

Paris, petite bourgade assez urbaine, est admirablement bien desservie question transports. On peut s’y rendre en voiture, train voire même avion, depuis les quatre coins de la France. Pour faciliter encore plus les choses, le festival est facile à trouver puisqu’il se déroule devant la mairie (pompeusement appelée « Hotel de ville » mais on nous la fait pas hein, c’est juste une mairie). En outre pour l’hébergement, vous connaissez le dicton : « On a tous un ami à Paris chez qui se poser un moment. » Surtout que vous pourrez vous lâcher sur le dédommagement, quand on regarde la raison suivante.

#7 C’est gratuit

Oui, et finalement ce n’est pas négligeable. Alors bon, si vous voulez avoir une bonne place il faudra arriver tôt, vous vous en doutez. Mais la gratuité, compte tenu de la programmation, rend le Fnac Live encore plus intéressant. Alors il n’y a plus de raison d’hésiter !

#8 Raisons bonus : il y a plein d’autres gens dont on a aussi parlé sur Onlike et qui seront au festival

Miles Kane (jeudi 18)
Oxmo Puccino (jeudi 18)
Palma Violets (jeudi 18)
Granville (jeudi 18)
Breakbot (vendredi 19)

Fnac Live : du 18 au 21 juillet, « Hôtel de ville » de Paris.