Mahershala Ali (Treme, House of Cards), figure tranquille dans Moonlight

Mahershala Ali (Treme, House of Cards), figure tranquille dans Moonlight

Récemment auréolé d’un Golden Globes du meilleur film dramatique, MOONLIGHT de Barry Jenkins arrive en France le 1er février, plus de dix semaines après sa sortie américaine. Histoire d’amour virevoltante à travers les âges, on y suit le destin d’un jeune garçon black de Miami, confronté à la rigueur et l’incompréhension de son entourage. Isolé, il rencontre par hasard un dealer au grand coeur qui va le protéger.

Cette figure paternelle est incarnée par Mahershala Ali, acteur de second rôle solide à la télévision (TREME, HOUSE OF CARDS, ALPHAS notamment) et au cinéma (PREDATORS, THE HUNGER GAMES). Un regard inoubliable et un sourire permanent, Mahershala promène sa carrure imposante et marque nos mémoires, notamment dans ses joutes avec Kevin Spacey pour la série Netflix. Il n’est que logique de le voir s’imposer dans MOONLIGHT, alors qu’il n’en est pas la figure centrale. Rassurant, intelligent, il n’en demeure pas moins un personnage énigmatique, balançant sans cesse entre bonnes actions et mauvais commerce. Et s’il s’empare un rôle vu et revu dans les fictions américaines, c’est pour y ajouter ses propres nuances.

Avec sa complexité discrète (mis au service de LUKE CAGE récemment), Mahershala Ali apparaitre prochainement dans le BATTLE ANGEL de Robert Rodriguez chapeauté par James Cameron, un biopic sur une figure du hip-hop à New York dans ROXANNE ROXANNE, et en mars aux côtés de Kevin Costner dans LES FIGURES DE L’OMBRE.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici