Festival International du Film d'Amiens 2015 : Palmarès

Festival International du Film d’Amiens 2015 : Palmarès

Le 35e Festival International du Film d’Amiens s’est achevé, ce Vendredi 20 Novembre pour la Cérémonie de Remise de Prix, et ce Samedi 21 Novembre pour les dernières projections (films primés et rattrapages). Fabien Gaffez, directeur artistique du festival, a animé cette cérémonie de remise de prix. Il a invité sur scène plusieurs personnalités du cinéma et de l’organisation du festival. Le portugais Rui Poças, directeur de la photographie, a reçu une Licorne d’Honneur pour sa carrière. Ensuite, un point a été fait sur les prix remis plus tôt dans la journée du 20 Novembre. Ceci avant d’en venir aux récompenses pour les courts-métrages en compétition (5 prix), le prix du documentaire sur grand écran, puis les récompenses pour les longs-métrages en compétition (5 prix). Voici le palmarès complet :

20e Fonds d’Aide au Développement du Scénario
Décision prise par un jury de profesionnels du cinéma : composé de mesdames Anna Defendini, Marianne Dumoulin, Rosanna Seregni et messieurs Gilles Duval, Georges Goldenstern, Nour-Eddine Saïl.

Trois bourses de 10 000 € chacune ont été accordées aux réalisateurs des projets suivants :
PERRO NEGRO de George Walker Torres (Veneuzela)
Pitch : Tomas, un garçon de sept ans, enfant unique d’une famille bourgeoise décomposée à Caracas, prend refuge contre la violence autour de lui dans sa relation avec Carmen, une très jeune bonne venue de Colombie, et une femme sans abri qui vit dans la forêt derrière sa maison.

UN HOMME VA MOURIR de Mama Keita (Guinée Conakry)
Pitch : Conakry. Une adolescente, fille d’un haut responsable de l’Ambassade américaine, est violée au cours d’un cambriolage. Le fait-divers devient une affaire d’Etat. Les quatre coupables sont arrêtés. Le violeur est passible de la peine de mort. Au terme d’une enquête, dont est témoin une journaliste américaine, un homme va mourir. Lequel des quatre agresseurs ?

ALIYUSHKA DANS LA CITÉ DE FER de Adilkhan Yerzhanov (Kazakhstan)
Pitch : Dans la Cité de Fer, des dizaines d’enfants survivent en ramassant de la feraille et sniffant du toluène. Lorsque Aliyushka, quinze ans, tombe par hasard sur une bibliothèque secrète, elle décide d’utiliser les idées qu’elle trouve dans les livres pour améliorer la vie des uns et des autres dans l’infernale Cité de Fer. Mais tous les idéaux ont un coût.

Une bourse de 7 000 € a été accordé au projet français suivant :
ATLAS de Jeremy Gravayat (France)
Pitch : Documentaire – Quelque part en banlieue parisienne, un grand chantier d’aménagement vient redessiner la carte du territoire et transformer la vie de certains de ses habitants. Les plus démunis s’entraident et s’organisent pour vivre malgré tout, dans un mélange de générations et d’origines. A la nuit tombée, ils se rassemblent dans leurs abris et se racontent les uns aux autres les épisodes de leurs vies mouvementées.

Prix du Documentaire sur grand écran
Remis par un jury de trois profesionnels composé l’association « Documentaire sur grand écran ».
DANS MA TETE UN ROND-POINT de Hassen Ferhani (Algérie/France)
Mention spéciale pour CE QU’IL RESTE DE LA FOLIE de Joris Lachaise (France)

Prix pour les Courts-Métrages
Prix de la Maison d’Arrêt d’Amiens – Quartier Hommes : BILLY THE BULLY de Wannes Destoop (Belgique)
Prix de la Maison d’Arrêt d’Amiens – Quartier Femmes : BILLY THE BULLY de Wannes Destoop (Belgique)
Les deux mentions spéciales sont identiques, attribuées à TOUT IRA BIEN de Patrick Vollrath (Allemagne/Autriche)
Prix des Enfants de la Licorne (jury composé d’étudiants en option cinéma dans deux lycées d’Amiens) : BILLY THE BULLY de Wannes Destoop (Belgique)
Prix FEMIS (jury composé d’actuels et d’anciens étudiants de l’école) : PROVAS, EXORCISMO de Susana Nobre
Prix du Public : TOUT IRA BIEN de Patrick Vollrath (Allemagne/Autriche)

Prix pour les Longs-Métrages
Prix du Public : PARASOL de Valéry Rosier (Belgique)
Prix de la Ville d’Amiens / meilleure réalisation : EVA NO DUERME de Pablo Aguero (Argentine)

Les trois prix suivant sont décernés par un jury de profesionnels : composé de Lam Lê, Julien Lilti, Elsa Charbit.
Prix d’interprétation masculine : Sergi Lopez pour UN DIA PERFECTE PER VOLAR de Marc Recha (Espagne)
Prix d’interprétation féminine : Liv Henneguier pour CRACHE-COEUR de Julia Kowalski (France/Pologne)
Grand Prix : LA MONTAGNE MAGIQUE de Anca Damian (Roumanie/France/Pologne)

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici