Faux top 10, vrais coups de coeur cinéma en 2014 (et puis le reste)

Faux top 10, vrais coups de coeur cinéma en 2014 (et puis le reste)

A l’heure des bilans (et des derniers chocolats), il était temps de tourner la tête vers les 12 derniers mois et l’actualité au cinéma, qui s’est avérée palpitante jusqu’au bout. On vous fait un résumé en quelques instants clés.

MELTING POT

Le Top 10, c’est vraiment pour vous faire plaisir, mais il y en avait beaucoup qui aurait pu en être (plus d’une soixantaine dans notre sélection) et mérite le coup d’oeil. Bon, on vous en gardez 10 pour les prochaines soirées au coin du feu.

1. WHIPLASH : parce qu’il ne faut pas s’en cacher, c’est un p*tain de film (pardon maman).
2. GONE GIRL : il fallait toute la maestria d’un grand réalisateur pour faire passer toutes les nuances de ce récit, et Fincher signe le plus beau malaise de l’année à l’écran.
3. STATE OF GRACE : la surprise indé’ de l’année avec Brie Larson, une future star qui a raflé un prix à Locarno pour ce film, un drame à hauteur humaine.
4. LES GARDIENS DE LA GALAXIE : on veut du fun, et plus de Chris Pratt. Ce qui devrait arriver en 2015 effectivement, la barre est donc haute : comment surpasser ce condensé d’action et de musique 80′ ?
5. LA GRANDE AVENTURE LEGO : autant vous dire qu’on était perplexe en rentrant dans la salle. On est ressortis sur les genoux, pliés en quatre. De rire.
6. INTERSTELLAR : l’aventure spatiale de Christopher Nolan aura divisé, nous a beaucoup aimé. Parce que ça fait du bien de lever les yeux au ciel, et regarder les étoiles.
7. X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST : le retour de Bryan Singer n’est pas une si mauvaise chose, tant la gestion de ces aller-retour entre différentes époques et équipes de super mutants est à noter. Virtuose, Singer offre donc une réunion de tous les héros après 6 films.
8. 22 JUMP STREET : Le premier avait surpris, séduit. Le deuxième offre une vision encore plus « méta », auto-référentielle de la comédie US. Et puis Channing Tatum accompagné de Jonah Hill, c’est de la dynamite.
9. HER : le conte moderne de Spike Jonze séduit à tout point de vue ; vrai regard sur notre époque, les rapports humains, l’infinie mélancolie de son histoire.
10. BANDE DE FILLES : la surprise sucrée du festival de Cannes, sur fond de Rihanna. Une épopée de banlieue pour une fois pas larmoyante.

Et puis on a aussi dit que ça c’était bien (en plus du Top Critiques) : DALLAS BUYER CLUB, THE GRAND BUDAPEST HOTEL, NATIONAL GALERY, AT BERKELEY, DIPLOMATIE, MAPS TO THE STARS, NOE, LES BRUITS DE RECIFE, LE PROCES DE VIVIANE AMSELEM, PHILOMENA…

Le réalisateur de l’année : David Fincher

david_fincher

Pour son travail sur la durée, pour un film exceptionnel de maîtrise, on pouvait bien célébrer l’année Fincher. Celui qui, comme Soderbergh que l’on mettait en avant l’an passé, sait jongler entre petit et grand écran, produit aussi HOUSE OF CARDS et revient très vite via HBO pour plusieurs projets de séries, notamment la totale prise en main du remake américain d’UTOPIA. What else ?

On aurait aussi voulu vous parler de l’arrivée de Damien Chazelle avec son fabuleux WHIPLASH, ou du duo Phil Lord/Chris Miller, responsables de deux pépites comiques de l’année, LEGO et 22 JUMP STREET.

L’acteur de l’année : Matthew McConaughey

matthew_mconaughey

Photo @ LAtimes.com (Liz O. Baylen)

Difficile d’y échapper, Matthew aura littéralement occupé l’année, sur tous les écrans. Entre une apparition percutante dans LE LOUP DE WALL STREET (sortie fin 2013), un Oscar pour DALLAS BUYER CLUB et INTERSTELLAR, le Texan n’aura pas chômé. Rajoutez à cela TRUE DETECTIVE, l’une des séries phares de l’année, et c’est plié.

On aurait aussi pu vous parler de Jake Gyllenhaal dans NIGHTCALL et ENEMY ou du duo Miles Teller / J.K. Simmons dans WHIPLASH. Aussi.

L’actrice de l’année : Suzanne Clément & Anne Dorval

dorval_clement_mommy

Difficile de séparer le duo au centre du MOMMY de Xavier Dolan. On aurait aussi aimé vous parler de Rosamund Pike fascinante dans le GONE GIRL de David Fincher ou de Jessica Chastain omniprésente, mais les deux québécoises forment un vrai aimant à sensations, lumineuses, deux faces d’une même pièce autour d’une histoire racontée avec force. De quoi éclairer encore plus la pépinière de talents venus du Canada.

Et aussi, en 2014…

On a été un peu déçu, ou on a pas du tout aimé : LUCY, AMERICAN HUSTLE, I FRANKENSTEIN, EXPENDABLES 3, TRANSFORMERS 4, EDEN (et les apparitions de Vincent Macaigne, globalement), L’EX DE MA VIE, le retour des 3 FRERES, ANNABELLE, MONUMENTS MEN (beaucoup), WELCOME TO NEW YORK (surtout).

Et par rédacteur…

CLARA : STATES OF GRACE, WHIPLASH, BLUE RUINS, JOHN WICK, MISTER BABADOOK, LES GARDIENS DE LA GALAXIE, MAPS TO THE STAR, GOAL OF THE DEAD, BIG BAD WOLVES.

BAD TASTE : LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA, THE GRAND BUDAPEST HOTEL, MISTER BABADOOK, GONE GIRL, WRONG COPS, YOUNG DETECTIVE DEE, LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMEES, LES SORCIERES DE ZUGARRAMURDI, STATES OF GRACE, BANDE DE FILLES.

MERRY : WHIPLASH, NOE, LE PROCES DE VIVIANE AMSELEM, MAPS TO THE STAR, L’INSTITUTRICE, DU SANG ET DES LARMES, NYMPHOMANIAC, STATES OF GRACE, BIG BAD WOLVES, 22 JUMP STREET, X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST.

MG : GONE GIRL, INTERSTELLAR, LA GRANDE AVENTURE LEGO, WHIPLASH, HER, SILS MARIA, X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST, ’71, LES GARDIENS DE LA GALAXIE, QU’ALLAH BENISSE LA FRANCE.

TEDDY : NATIONAL GALLERY, AT BERKELEYLES BRUITS DE RECIFEPHILOMENAJIMMY’S HALLDIPLOMATIEVIOLENTADIEU AU LANGAGEL’ETE DES POISSONS VOLANTSMY SWEET PEPPER LANDCALVARY.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici