While We're Young

While We’re Young

Noah Baumbach m’avait séduite avec son précédent film Frances Ha, dans lequel on retrouvait Adam Driver. Il a aussi déjà tourné avec Ben Stiller dans Greenberg. Il continue de scruter les relations humaines et s’intéresse cette fois-ci aux quadras, aux jeunes adultes et à ce qui les relie.

On suit Josh, réalisateur de docus en panne d’inspiration, et Cornelia, productrice des docus de son père. Ces deux quarantenaires s’aiment mais n’ont pas réussis à avoir d’enfant. Ils rencontrent Jamie et Darby, 25 ans chacun et beaucoup de légerté. Une légèreté contagieuse puisque les quadras se sentent pousser des ailes. Mais attention à ne pas se brûler et à revenir sur Terre !

Le début du film est plutôt savoureux. Les rencontres, les états d’âme, les dialogues, les décors, donnent envie de passer du temps avec les personnages, jusqu’à ce que le film change de cap. Il prend la route du suspense, de l’enquête et perd en intensité. Il se disperse et finit par nous raconter l’histoire de jeunes qui rêvent de gloire. Ce sujet-là ne m’inspire pas.

Est-ce nécessaire de vous parler de la bonne performance des acteurs ? L’évidence, c’est qu’ils sont bons. Et Amanda Seyfried qui peut parfois m’exaspérer m’a profondément touchée. Malgré cela, je sors du film en me disant que sa morale est assez dérangeante : les gentils personnages sont ceux qui ont des enfants.

Plusieurs scènes sont très réussies, certains détails font mouche et racontent à merveille notre société. Je rage de cette fin ratée qui vient laisser un goût amer sur un film qui partait si bien. Déçue.

 

3 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici