War Machine, Brad Pitt en général américain énervé en Afghanistan

War Machine, Brad Pitt en général américain énervé en Afghanistan

L’actualité de Netflix ne se fait pas dans de grands festivals de cinéma (sic), même si on imaginait WAR MACHINE porté par Brad Pitt en lice pour les plus prestigieuses sélections. Force est de constater que le résultat, à moitié convaincant, sera très heureux de se contenter d’une seule diffusion en ligne.

Le film de guerre est un genre difficile, qui implique un regard sur l’Histoire et une volonté d’avoir un regard critique. WAR MACHINE se filme très peu dans les combats, mais plutôt dans l’état major américain en poste an Afghanistan où un nouveau général est nommé en 2009. L’australien David Michôd (THE ROVER, ANIMAL KINGDOM…) derrière la caméra, le film veut jouer la carte de l’ironie politique et de l’absurdité des décisions et des hiérarchies, sans réellement y parvenir.

Avec un Brad Pitt dans une performance tout à fait sympathique, et une panoplie de seconds rôles tout aussi amicaux, WAR MACHINE a tout du film indépendant qui pourrait sensation. Force est de reconnaître que le résultat est clairement mitigé, ne sachant jamais quel point de vue adopter, offrant un peu de temps et surtout des instants comiques qui ne fonctionnent jamais réellement.

2.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici