Very Bad Trip 2

Very Bad Trip 2

Déception que Very Bad Trip 2 (aka The Hangover part II). On sentait que la bonne surprise de 2009 ouvrait la porte à une suite, mais le volet de 2011 est loin d’égaler son prédécesseur. Ficelles déjà connues, enchainements de gags ou de situations prévisibles, et finalement assez peu d’utilisation de l’exotisme du cadre (Bangkok, Thaïlande).

On ne s’embarrasse donc pas d’une recherche d’originalité : un mariage se prépare, les trois copains partent en virée et se réveillent le lendemain dans une position peu gratifiante, perdus, affaiblis, et à la recherche de l’un d’entre eux (le jeune Teddy, frère de la mariée). Dans le premier volet on cherchait le futur marié pour finalement le retrouver sur le toit, dans le second les clins d’oeil sont nombreux (le toit, Mike Tyson, une prostituée…) mais ils semblent parfois combler du vide. En bref, ce qui a plu en 2009 a été grossièrement exagéré pour 2011. Bradley Cooper est désormais entièrement enfermé dans un rôle de beau gosse et a perdu tout sens comique, ce dernier ayant été complètement reporté sur les épaules de Zach Galifianakis, qui tente tout ce qu’il peut (et avec talent, cela dit) pour sauver le film.

On verra aussi un peu plus de drogue, un peu plus de poils pubiens (et le reste), un peu plus de sang… bref on force le trait et on l’assume, mais ce n’est pas vraiment réussi. Very Bad Trip 2 tombe dans le gras et se rapproche dangereusement des comédies pour ados.

3 / 5

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici