Valley of love

Valley of love

Cannes 2015 / Sélection Officielle / Compétition

Guillaume Nicloux s’est imposé comme l’un des maîtres du polar en France. Depuis LA RELIGIEUSE, son dernier film, il s’éloigne un peu du genre pour des variations d’époque ou de lieux. VALLEY OF LOVE est un film fantastique minimaliste, reposant sur deux monstres sacrés du cinéma hexagonal : Isabelle Hupert et Gérard Depardieu.

Isabelle et Gérard se retrouvent aux Etats-Unis près de la vallée de la mort, sur demande de leur fils décédé six mois avant. Ce dernier, avant de se suicider, leur a laissé comme testament une feuille de route à suivre, en promettant qu’il reviendra. On frôle le surnaturel, mais Nicloux ne l’utilise que comme excuse. Celle d’un couple séparé qui se retrouve, et doit accomplir son travail de deuil… ou pas.

VALLEY OF LOVE conserve donc un réel mystère, qui flotte dans l’air. Une aura mystique cachée derrière les comédiens qui habitent l’écran, dont on ne saura pas grand chose à part quelques débuts d’indices. Avare en effet, Nicloux filme surtout ces deux êtres perdus, isolés, dans un grand désert de vie, à la recherche de réponses qu’ils ne trouveront peut être jamais.

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici