True Grit

True Grit

Les frères Coen signent un western passionnant avec True Grit, nouvelle version de celle de 1969. L’histoire d’une jeune fille de 14 ans qui engage un marshall pour retrouver l’assassin de son père — qui a fui en territoire indien — et se venger.

Il est passionnant de constater à quel point le western est loin d’être un genre enfermé, qui ne se renouvelle pas. Avec True Grit on s’éloigne des classiques : la ville avec son saloon, les duels dans la rue, les trains… tout cela est bien vite mis de côté car c’est une expédition qui attend la jeune Mattie Ross et son « employé », le bourru marshall Rooster Cogburn. Et si le scénario est parfaitement bien ficelé avec de bonnes surprises (surtout dans la dernière demi-heure du film) ce qui nous impressionne surtout, c’est le casting : irréprochable et parfait.

On ne connaît pas beaucoup de westerns où le héros est une gamine de 14 ans. Mais indéniablement, la jeune Mattie Ross en impose par son tempérament. L’actrice Hailee Steinfeld (qui a effectivement le même âge que son personnage) rayonne à l’écran et s’impose comme une révélation. Surtout quand elle a côté d’elle la « résurrection » Jeff Bridges, du charisme à l’état pur en marshall borgne et alcoolique, précédemment incarné par John Wayne. Pour compléter le trio de tête, Matt Damon rejoint l’expédition en incarnant LaBoeuf, le ranger du Texas droit et aussi têtu que Cogburn, ce qui va pimenter les relations entre nos héros.

Du côté des méchants, on ne peut qu’être également stupéfait par l’audace des frères Coen de pouvoir reléguer au second rang des acteurs aussi talentueux que Josh Brolin et Barry Pepper. Et pourtant… le premier incarne Tom Chaney, le fameux assassin traqué, et le second Lucky Ned Pepper (oui, Pepper, comme l’acteur) le chef de la bande. Les deux sont réellement peu présents à l’écran (et la mention de Josh Brolin au lieu de Hailee Steinfeld sur les affiches du film est vraiment exagérée et injuste) mais leurs apparitions sont tout aussi impactantes. A noter justement, la scène de « rencontre » entre Mattie et Chaney, qui laisse le spectateur en pleine surprise.

Impeccable, True Grit. Evidemment on retiendra beaucoup de la prestation de Jeff Bridges, qui porte à la fois l’héroïsme du film et les scènes d’humour qui le ponctuent et le rendent si agréable à suivre. Mais c’est surtout une oeuvre entière qui reste en mémoire.

4.5 / 5

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici