Troie

Troie

TROY **

Oubliez le charme de la mythologie grecque pour le rouleau compresseur hollywoodien. Les Troyens ayant enlevés la femme d’un roi grec, une armada entière est levée pour laver l’affront, menée par Agamemnon (Brian Cox) et le guerrier Achille (Brad Pitt). Malheureusement la réalisation pâteuse de Wolfgang Petersen, autrement plus inspiré sur d’autres films, plombe la première partie.

C’est lors du combat entre Achille et Hector (Eric Bana) que le film commence à sortir des ornières américaines, et acquiert un coté un peu tragique. Malgré les efforts d’un Brad Pitt pas toujours très sympa, et de quelques comédiens (Peter O’Toole nous rappelant les grandes fresques des 60′), le film perd en longueur, et en démesure. l’Histoire prend un coup face aux frasques des effets spéciaux, multipliant les armées tel Jésus les pains. A trop en faire, Troy s’y perd, et ce n’est pas le final un peu plus respecteux d’Homère qui fera grand chose. Même le fameux cheval de Troie paraît bien ridicule au milieu de tout cela.

2 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici