There Will Be Blood

There Will Be Blood

Admirablement sous-titré « Quand l’ambition rencontre la foi« , There Will Be Blood est une nouvelle performance d’acteur de Daniel Day-Lewis. Derrière la caméra, on retrouve Paul Thomas Anderson, et à la musique, Jonny Greenwood de Radiohead (bon, rien d’exceptionnel non plus niveau musical). Et c’est un très bon film. Et encore une fois le critique des Inrockuptibles s’est planté; il n’a pas l’air malin, tout seul avec son étoile.

Daniel Day-Lewis incarne Daniel Plainview, un pétrolier avide de richesses prêt à beaucoup pour obtenir des terres, y compris utiliser sa famille ou se convertir à une religion. Le film est un peu long pour tout ça, mais comme il s’agit de l’adaptation d’un roman, c’est toujours délicat de condenser.

Il n’y a pas tant de sang que ça dans le film; je crois bien qu’on compte les morts sur les doigts d’une seule main. Finalement on peut comprendre que ça ne plaise pas à un critique des Inrocks, mais quand même, Daniel Day-Lewis a bien mérité son Oscar 2008 du meilleur acteur.

4 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici