The Night Before, ou comment Seth Rogen a rencontré le Père Noël

The Night Before, ou comment Seth Rogen a rencontré le Père Noël

Seth Rogen et ses camarades (tous plus ou moins adoubés par leur mentor Judd Apatow) occupent depuis quelques années l’espace comique américain, ne cessant de nous envoyer des comédies à base de couples en mal être, de célibataires excités et de pas mal de drogues. Cocktail détonnant qui part d’un postulat souvent réaliste pour offrir au final un voyage souvent absurde (halluciné ?) composé de bromance virile ou de gangs de filles farouches. Même en Corée du Nord.

La cuvée 2015 (là-bas), c’est un film de Noël où trois vaillants camarades s’évertuent à passer le 24 au soir ensemble, pour consoler l’un d’eux orphelins, et accessoirement trouver le lieu d’une fête mythique. L’âge venant, les voici près d’abandonner leur tradition, mais voilà que tombent justement trois tickets pour la soirée de l’année… Le film s’engouffre rapidement dans une fête sans fin à New York, à bord d’une limousine où les trois célèbrent Noël, dans tous les sens : drogues à gogos, rencontres féminines, karaoké, dealers mystérieux…. THE NIGHT BEFORE trouve toutes les excuses du monde pour nous faire vivre une nuit exceptionnelle qui n’est pas sans rappeler les errances du JOYEUX NOEL D’HAROLD ET KUMAR. Et on n’en est pas loin.

Plus que leurs aventures, le trio d’énergumènes au centre de THE NIGHT BEFORE se révèle en réalité bien plus touchants et complexes que prévu. Rogen et ses potes s’amusent toujours autant à multiplier les vannes de bas niveaux (mais on rit toujours…), mais leurs personnages évoluent. Fini les étudiants défoncés, les voici impliqués dans leur vie, entre sportif accompli (mais pas réglo) ou père de famille (angoissé). Des portraits assez inattendus dans ce genre de films, avec pas le même happy end que dans la plupart des comédies américaines d’aujourd’hui. Heureusement pas trop sérieuse, THE NIGHT BEFORE propose les mêmes ingrédients que d’habitude, mais avec une certaine maturité. Les ados ont grandis et sont devenus adultes.

3 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici